Skip to content

Psychotest : Êtes-vous un adulte surdoué ?

juillet 12, 2010

Tu es mal dans ta peau, mal dans ton job, tu rêves de quelque chose d’autre, sans savoir quoi exactement ? Tu es peut-être un adulte surdoué (ne confonds pas, si tu as mal à la France, mal au peuple, tu as un tout autre problème : tu es Frédéric Lefèbvre).

J’ai appris l’autre jour qu’une fille que je connais, qui était toujours un peu perdue dans la vie, s’est fait dire par plusieurs psys que ses problèmes indiquent qu’elle est probablement une adulte surdouée. C’est semble-t-il un diagnostic de plus en plus à la mode qui décrit les malheurs de ces enfants précoces qui ne se sont pas fait remarquer pendant leur scolarité et qui, parvenus à l’âge adulte, ont des points de QI en trop dont ils ne savent que faire. Alors ils s’ennuient dans tous leurs jobs, ils accumulent les projets et activités annexes et, à cause de l’effet Duning-Kruger, ils doutent de leurs capacités et ne finissent jamais rien.

En bref, ils sont malheureux parce qu’ils sont trop intelligent : ça, c’est l’effet Lisa Simpson.

diagramme inteligence bonheur lisa simpson

Le problème avec ce diagnostic, c’est que toutes les personnes à qui j’en ai parlé m’ont tout de suite dit « ah mais ouais, moi aussi je suis un adulte surdoué ». Pour certain, qui démissionnent tous les six mois, qui créent des blogs aussi souvent et qui ont des scenarii, des romans et des BD abandonnés dans leurs tiroirs, je veux bien croire qu’ils sont des adultes surdoués. Je ne traine pas qu’avec des cons. Moi aussi je suis persuadé d’être un adulte surdoué: un jour j’ai fait le test de QI de Facebook et j’ai eu bon à des questions vachement difficiles, même celle sur les carrés de couleur.

Il y en a beaucoup d’autres cependant qui semblent tout à fait confiants dans leurs capacités, qui ont une carrière stable depuis plusieurs années et qui sont content d’occuper leur temps libre à lire et aller au cinéma plutôt qu’à se lancer dans des romans. Ceux là, s’ils sont adultes surdoués, et bien… Disons qu’ils gèrent très bien leur QI superflu (je ne veux vexer personne).

C’est un problème récurrent de tout diagnostic : l’hypocondrie universelle qui fait qu’on ressort toujours d’une visite chez Doctissimo persuadé d’avoir un cancer de l’orteil alors qu’on s’est juste cogné contre une table basse, ça marche aussi avec la tête. Lisez la liste des symptômes de l’autisme Asperger, vous en ressortirez persuadé que vous aussi, au fond, vous êtes peut-être un peu autiste.

Et bien sûr les psys encouragent ça, en gonflant à chaque édition du DSM les névroses, psychoses et autres couilles dans la tête. Une maladie de plus, c’est des milliers de nouveaux clients. Il y a quelque part autour de Paris un centre très sérieux, où des spécialistes sont capables de vous mesurer le crâne et de vous dire très précisément si vous êtes un adulte surdoué ou pas.

Ils vous diront si vous vous ennuyez dans votre job parce que vous êtes quelqu’un d’intelligent ou simplement parce qu’il est chiant. Si vous ne menez pas vos projet jusqu’au bout parce qu’on n’a jamais valorisé votre potentiel ou bien parce que vous êtes un bon à rien. Ils vous diront si vous êtes intelligent ou pas.

phrénologieÉvidement, c’est une mauvaise idée d’aller là bas. Parce que ce diagnostic à la louche qu’on a fait à cette fille que je connais, on peut très certainement en douter, on peut s’interroger sur ses motivations, mais on ne peut pas nier une chose : il marche. Elle va mieux, elle a plus confiance en elle, a fait du ménage dans sa vie.

Maintenant qui ça intéresse si c’est un mensonge ?  Allez, tous avec moi : « Je suis un adulte surdoué » !

Publicités
25 commentaires leave one →
  1. jyv permalink
    juillet 12, 2010 11:00

    Est-ce que cet article a-t-il quelque chose à avoir avec « les sous-doués passent le bac » ?

  2. juillet 12, 2010 12:22

    Moi j’ai trouvé une version profil bas pour les mêmes symptômes.
    Je suis un adulte « TDA hypoactif.  »
    Troubles de déficit de l’attention.
    Une grande partie sont des hyperactifs, parfois surdoués, et ceux-là, tu les remarques… Parce qu’effectivement ils tiennent pas en place, et qu’avant leur puberté, ils sont über-cassecouilles.

    Mais d’autres sont pas surdoués.
    Et certains comme moi, sont pas plus cons que tout un chacun, mais on vachement de mal à rester concentrés, surtout si ça les emmerde, et juste se mettent à rêvasser ou décrochent silencieusement.

    Par surdoué, donc. Pas facile à faire entrer dans les cases, mais ça m’apporte rien, j’ai pas de fulgurances hallucinantes qui révolutionneraient le monde si on m’encourageait (même si dans mon for intérieur, j’en suis persuadé, je sais que c’est faux).

  3. juillet 13, 2010 18:14

    Voilà. Dorénavant je répondrai ça quand on me demandera avec un air de reproche ce que je peux bien branler pendant mes longues journées. Le prétexte de la procrastination comme maladie incurable touchant le gène 8 commençait à former un infinite loop, pour ma part.

  4. seb permalink
    juillet 16, 2010 11:26

    Toi je te rassure (ou pas ?) tu es bien un adulte surdoué. Ton blog est énorme.

  5. Kev permalink
    octobre 2, 2010 17:21

    très sympa ce petit article =)
    Si nous sommes si nombreux à avoir des points de QI en trop, pourquoi ont à l’impression d’être entourés de beaucoup trop de cons ?

  6. Savinien permalink
    juillet 25, 2011 09:23

    Bonjour,

    Je suis moi-même diagnostiqué « surdoué ».
    Il ne s’agit pas ici de complaisance avec des symptômes qui bouffent la vie mais la révélation d’un vrai mode fonctionnement.
    Tout démarre avec un test. On peut se reconnaître dans beaucoup de choses mais le test, lui, ne ment pas. Je me fous d’avoir ce QI supérieur à 130 dans l’absolu. Il ne fait pas la personne que je suis. En revanche, il me dit que je fonctionne sur un certain logiciel. Bien sûr, certains se reconnaissent dans les caractéristiques du surdoué et préfèrent cette explication à toute autre…plus sexy en effet qu’un trouble de l’attention.
    Mais l’important ici est de pratiquer l’honnêteté intellectuelle et de se faire tester chez un professionnel compétent…histoire de savoir quels pions avancer pour aller mieux.
    Se complaire dans un auto-diagnostic flatteur ne fera que renforcer les mensonges que notre cerveau ne manque jamais de nous distiller.

    (Et pour le « si nombreux », seuls 2% de la population ont un QI supérieur à 130, ce qui, encore une fois ne renseigne guère sur la qualité d’un être humain…)

    • 2goldfish permalink*
      juillet 25, 2011 13:25

      Je ne ferais pas la même confiance aveugle au « test ». Quelle est la valeur dun test standardisé, établie avec des données lissées par la moyenne ?
      Le meilleur « test », pour moi, c’est de voir si le diagnostique « marche » : s’il permet de mettre de l’ordre dans sa vie, de mieux se comprendre, etc… Je ne dis pas qu’il faut renoncer à consulter un professionnel, mais plutôt que justement il vaut mieux continuer à travailler avec lui plutôt que d’aller passer un test auprès de personnes qui ne vous connaissent pas et ainsi prendre le risque qu’on vous dise que non, finalement, vous ne rentrez pas dans la case « adulte surdoué » ?

  7. sasha permalink
    octobre 11, 2011 14:07

    Bonjour à vous tous Surdoués,

    Serais-je la première surdouéE?

    • stephoenix permalink
      février 3, 2012 11:26

      Non tu n’es pas la seule je suis là !

  8. Jules permalink
    août 30, 2012 04:47

    Bande de cons.

  9. Apocalypse permalink
    avril 14, 2013 23:14

    Il est effectivement possible, que des personnes soient mal diagnostiquées, dans les deux sens d’ailleurs, positivement ou négativement.

    Cependant, la caractéristique de beaucoup d’adultes surdoués ce n’est pas de croire joyeusement qu’ils sont surdoués, car au début ils pensent toujours exactement le contraire.

    C’est sûr que quand on lit les caractéristiques du surdoué sur wikipédia, cela peut correspondre à beaucoup de caractères et de personnalités, cependant une fois que l’on s’est vraiment intéressé à la littérature consacrée au sujet, le doute s’estompe pour laisser libre court à l’introspection.

    Je n’aime guère le ton de l’article. Une petite pointe de jalousie ou de frustration ?

    Il n’y a pas de quoi…être surdoué est un handicap…décalage mental en permanence avec tout le monde…
    Je sens toujours quand je suis avec des personnes non-surdouées. Déjà tu sens immédiatement le rapport de force, physique et intellectuel également…
    Certains croient qu’ils sont dans la pensée, l’intellect alors qu’ils ne font qu’essayer de te dominer ou de se faire valoir…
    Alors qu’avec une personne surdouée, c’est tellement agréable d’échanger, de partager sans se soucier sans cesse de ce que l’on va recevoir comme jugements,comme condamnations et comme mesquineries….

    • 2goldfish permalink*
      avril 15, 2013 00:04

      J’ai relu ce vieil article suite à ce nouveau commentaire, et je n’y vois vraiment pas de jalousie.
      L’article parle moins des adultes surdoués que de l’hypocondrie naturelle de tout un chacun face à la description des symptômes de l’adulte surdoué (ou d’Asperger ou de tout un t’as d’autres diagnostics).

  10. Chwe permalink
    mai 24, 2013 00:01

    moi je suis fou , j’ai une façon de réfléchir a part , je change d’avis toutes le 5min , je dors 3h par nuit , je suis perfectionniste , insatisfait , j’aime tout ce qu’offre la vie , mais je ne sais pas qui je suis . enfermez moi :)

  11. Medok permalink
    mai 29, 2013 00:26

    C’est genial, je fous rien de ma vie, mes idées n’aboutissent pas a des projets concrets mais maintenant je peux satisfaire mon ego en mettant toute mon énergie a passer un test complètement débile qui ne demande aucune connaissance. Et je pourrais justifier ma vie toute pourrie ! Je suis juste plus intelligent c tout… :-)

  12. jecomprendsrien permalink
    août 3, 2013 02:06

    Donc apprendre que l’on est surdoué n’a d’intérêt que lorsque l’on est malheureux ? Pour pouvoir prendre du recul, analyser sa vie, repartir de l’avant et ne plus faire les mêmes erreurs…
    Mais si l’on est juste une personne dans les normes, alors se persuader d’être un surdoué permettrait-il aussi de repartir de l’avant et d’avancer dans la vie ?
    Et est-ce qu’une personne surdouée, apprenant son surdouement, peut devenir folle de par un questionnement incessant et torturant sur soi-même, un doute évidant entre le ressenti et le diagnostic, l’infernale dualité de l’ego renforcé opposé à un manque de confiance en soi ?

  13. Lahlou permalink
    octobre 2, 2013 15:03

    J’ai trouvé 48 solutions possibles, vous pensez qu’il y en a plus? (8 minutes pour comprendre les règles, 1 minute pour me dire ce que je pouvais en faire, 5 secondes pour trouver le nombre de solutions selon ma méthode, 10 secondes pour me reprendre et trouver qu’il y en a fait 144, si je généralise un peu ma méthode).

    • octobre 2, 2013 15:09

      C’est vachement impressionant cette faculté de résoudre un problème super compliqué aussi vite et d’autant de façon puis de venir se vanter de l’avoir fait en se trompant d’article :D

      • Lahlou permalink
        octobre 2, 2013 15:11

        J’ai honte :D
        je suis un peu tête en l’air parfois.

      • Lahlou permalink
        octobre 2, 2013 15:12

        Mais l’autre post est un fake, on est d’accord?

    • Lahlou permalink
      octobre 2, 2013 15:09

      Et 5 minutes pour me rendre compte que j’ai posté au mauvais sujet..

Trackbacks

  1. La génération Y a 30 ans | boum box
  2. La génération Y a 30 ans | Boum BoxBoum Box | Version 0.2
  3. Wais 4 | Pearltrees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :