Skip to content

Les geeks sont des connards comme les autres

mai 19, 2013

doctor house approvesTout le monde a vu passer le long dossier de Mar_Lard sur le sexisme chez les geeks. Un truc carrément admirable, bien sourcé, bien troussé et globalement une bien saine lecture. Un peu moins de gens ont vu passer le billet de Fish sur toutes les bonnes raisons qui devraient pousser les geeks à être féministes. Très personnellement, en tant que môme unique élevé par une mère seule et englué à des écrans depuis aussi longtemps que je m’en souvienne, je trouve ces  deux papiers plutôt très chouettes : malins et gourmands comme un bon plat de Top Chef.

Mais y’a un truc qui me fait chier dans les deux, et qui fait saigner mon coeur critique : ils partent du postulat que les communautés geeks sont composées de gens futés, curieux et intelligents, qui ont mal tournés par le fait d’un traumatisme social. Machisme ambiant + instinct grégaire chez Mar_Lard. Souffrance sociale + désir de vengeance chez Fish.

Mais j’aime pas trop ça. Moi je pense pas qu’ils ont soufferts plus que d’autres. Je pense pas qu’ils sont intelligents. Ou louables. Ou défendables. Ou rigolos. Ou visionnaires. Ou rétrogrades.

Moi, je pense plutôt que c’est des connards. Et par extension, je pense que les loisirs geek sont des loisirs de connards.

assholes-geeks

  • Parce que passer 130 heures à leveler un mage-pyromancien dans Dark Souls, c’est une activité de connard.
  • Roxxer Rayman Origins en battant tous les time modes pour récupérer 100% des Electoons, c’est aussi une activité de connard.
  • Résoudre toutes les challenges de Arkham City pour faire taper l’Arcade Perfect, c’est encore un truc de connard.
  • Ruiner son temps pour acheter toutes les fringues de Travis sur les jeux 8-bits pourraves de No More Heroes 2, on pourrait difficilement trouver plus connard.
  • Et niquer 75 heures de sa vie à accomplir tous les défis de Hitman Absolution, c’est définitivement une belle activité de connard.

Je parle pas des comics et des jeux de rôles parce que vos cerveaux fonctionnent et que avez déjà saisi où je veux en venir : l’obsession est la vertu du connard. La personne suffisamment fondue par un jeu, un monde imaginaire ou une équipe de foot pour y consacrer tout son temps disponible n’y raisonne plus. Elle se définit à travers cette passion et lui confère tous types de qualités et de défauts travestis par le prisme de sa vision. Bref, elle le fantasme.

wizard-of-oz-killing-spree

Ensuite, elle vous en parle en soirée pendant 40 minutes, la passion brillante à travers les vapeurs d’alcool, sans se rendre compte que vous vous en battez les reins et que vous êtes juste poli. Si vous intervenez, cette personne vous corrige. Quand on est passionnés, on a déjà vécu ça, et parfois on l’a fait.

« J’aime bien Radiohead !
– Putain, tu devrais trop écouter les trucs de Johnny Greenwood en solo, ce mec est le meilleur du groupe, c’est lui qui fait le son de Radiohead… et t’as déjà entendu les BO de… et de… ! »

« J’ai fini Chrono Trigger !
– Putain, tu devrais trop te lancer dans Xenogears, le RPG le plus complexe de l’univers… et l’histoire est incompréhensible, c’est trop ouf… à côté de ça, Evangelion c’est Tom Tom & Nana… et aussi… ! »

« J’ai trop kiffé le but de Zlatan !
– Sérieux, tu devrais checker la carrière de Pelé… le plus grand joueur de tous les temps… et cette passe pendant le match de… et ça encore, oh la la… »

Tu vois où je veux en venir : toutes les passions te transforment en connard suffisant qui fait chier son monde sans qu’on lui ait rien demandé. En vrai, si t’avais tant de choses intéressantes à dire, tu ferais de l’art.

don't care

Bien peu de choses séparent finalement des groupes de garçons mono-cérébraux qui se regroupent pour fantasmer ensemble leur passion commune : soit-elle se doucher ensemble dans des vestiaires vaporeux ou suer de concert pendant une LAN ou un Hackaton.

Saupoudrons tout cela de notre culture patriarcale dominante, cette machine à intoxiquer la pensée (la même qui fait scander aux plus teubés « un papa, une maman »), ajoutons-y l’impossibilité de se faire casser la gueule sur Internet pour ce qu’on y raconte (thank you, Progress !), une pincée d’instinct grégaire numérique et on obtient rapidement une jolie fosse à machisme… Culture du viol, encore et toujours. Et mince, qu’est ce qu’elle sévit bien dans le monde Geek, un vrai petit club de saucisses.

Alors que faire ?

Dans les premiers chapitres du Monde selon Garp, la maman du futur Garp cisaille au scalpel la cuisse d’un soldat qui la tripote sans lui demander son avis dans un cinéma mal éclairé.

Pas mal, nan ? Efficace.

Parce que lorsque Miranda Pakodzi se faisait emmerder par Backthanians pendant le tournoi Tekken, la bonne solution n’était pas de serrer les dents et d’encaisser, ou de se planquer, ou d’espérer le soutien des crétins autour, la bonne solution aurait été de coller à cet alpha-connard un aller-retour dans la gueule et un genou dans l’entreboules, en livestream et en souriant.

Aris2

Parce que jamais, dans l’histoire des groupes sociaux oppressés, rien n’a évolué sans un soupçon de violence salvateur. Parce que les dominants se serviront continuellement de la violence, physique ou psychologique, pour asseoir leur acquis. On est plus à la maternelle, on sait bien que les maximes comme « la violence ne résout jamais rien » ou « il faut respecter les autres pour être respecté » sont de douces fables bisounours pour que tout le monde garde bien sa place dans l’échiquier.

1310776090738Mesdemoiselles mesdames, vous vous êtes suffisament faites niquées, reléguées au troisième rang de l’Histoire ou aux proverbes complaisants genre « Derrière chaque grand homme… » (derrière, évidemment, parce qu’à côté y’avait qui ? Un autre mec, sans doute). Un siècle de lutte et vos droits sont toujours bafoués, vos salaires réduits, vos ambitions moquées et vos sécurités incertaines. Pas assez de scalpels plantés dans suffisament de cuisses…

Et parce que les geeks sont des connards ignorants comme les autres, les geekettes devront leur couper les couilles et les porter en pendentif pour leur arracher l’équité. Parce qu’elles ne seront jamais considérées comme des pairs par la conjuration des bâtards, elles n’auront pas d’autres choix que de se battre et de leur cracher à la gueule. Riot grrrl du numérique, elles devront jouer du frag et du kick-ban pour récupérer ce qui leur revient de droit : le respect de leurs pairs & l’admiration béate de leurs inférieurs.

jlo-smoking-a-fatty-in-front-of-an-imac

Fish l’a déjà dit : tous les geeks devraient être féministes. C’est une grosse putain d’évidence, et je pense que tous les geekos malins sont déjà défenseurs de la cause. Quant aux autres, tas informe de petites  frappes flippées et frustrées, cachez bien vos quéquettes anonymes. Parce que Mar_Lard a raison, le mouvement va s’organiser et le couperet tombera partout où vous faites éclat de votre petite mysoginie de connivance. Croyez-le : on vous amputera jusqu’à l’égalité. Et chacune de cet petites verges p(l)eureuses sera un achievement dans une croisade qui n’a que trop tardé.

Tout le monde le sait : Lara a toujours été 1000 fois plus cool que Duke.

Publicités
23 commentaires leave one →
  1. mai 19, 2013 20:25

    Mais surtout, pourquoi tous les geeks devraient être féministes ? C’est quoi cette façon réductrice d’admettre avoir déjà perdu le combat ? C’est débile : tout le monde devrait être féministe, afin que plus personne ne le soit, et qu’il n’y ait plus de problème d’inégalité, non ?

    • dashgami permalink
      mai 20, 2013 09:58

      Ben, sauf si t’es un connard…

    • mai 20, 2013 12:02

      Yes Benjamin, ce serait l’idée. Pour l’instant, on se concentre au bastion geek parce que c’est l’un des plus virulents et des plus actifs.

    • Oomu permalink
      mai 29, 2013 11:17

      globalement tous les geeks devraient être féministe parce que ça renvoie à l’origine du geekisme : émancipation, défense d’un droit d’être différent et une théorisation d’une éthique de méritocratie (+ lié au mouvement Hacker mais geek et hacker sont proches à l’origine)

      On s’attend à trouver de la part des « geeks » (en tout cas c’est ainsi que je voyais les choses dans les années 80, oui ça fait 20 ans) qu’ils voient la cohérence avec le féminisme : le ou la geek a vécu une forme d’ostracisation lui permettant de comprendre de quoi il en retourne pour d’autres personnes.

      Mais il s’avère qu’on a d’avantage rendu la culture populaire « geek » que plutôt accepté le « geek ». Tout le monde maintenant se dit « geek » parce que tout simplement la culture geek est devenue cool (on en fait même de gros films). Mais ce qu’était le geek, le fait d’être hors-norme, de savoir ce que signifie d’être rejeté d’un modèle dominant a été oublié. Le geek n’est pas + accepté qu’avant.

      De plus, je suppose que le point sur cette page est de parler des geeks, mais je suis d’accord que la communauté des maréchals-ferrands et celle des éleveurs en pisciculture devraient aussi être féministes ;)


      Après, je trouve qu’il y a trop de colère dans l’article à dire qu’il faut être un « connard » pour passer des heures sur un jeu ou toute passion, ou faire un « challenge », de même qu’en vouloir à ceux qui partagent une passion.

      La personne enthousiaste sur Xenogear mais saine d’esprit, vous lui dites « oui bon, je verrai à l’occasion », elle pige le signale et retourne à la discussion sur les qualités récréatives de l’alcool. voilà point. N’en voulez pas aux gens qui sont sympas. La personne folle-dingue qui se met à énumérer toutes les merveilleuses qualité de chaque combinaison de bâtiments de sim-city sur un ton monocorde… là… oui, on fuit par la fenêtre.

      Simplement quand je lis « connard », j’imagine une personne agressive, méchante, celle qui perpétue la « culture du viol », Pas un gentil asocial léger décrivant ses pokemons favori à tout mec et nana et qui s’attend que tout mec et nana va jouer à pokemon.

      Mais le point est bien compris: l’obsession change en connard aveuglé.

  2. Statler permalink
    mai 20, 2013 17:21

    Boah ça se fait facilement battre tous les temps dans Rayman Origins !

  3. Anon permalink
    mai 20, 2013 18:03

    Girls… grow a pair!
    I mean, that’s just, like, the Rules of Feminism.

  4. mai 21, 2013 00:00

    Je me demande, parmi les mecs aptes à voter en France, combien seraient ok pour que les femmes :
    – n’aient plus le droit de travailler
    – ne puissent pas voter
    – soient obligées d’arrêter de bosser au Xième gosse
    Etc.

    On serait surpris des résultats, vivement le jour où l’état pourra, informatiquement, faire voter tout le monde par téléphone pour les questions de société.

    Histoire de voir le putain de fossé qu’il y a entre les gens qui réfléchissent (un peu) comme Fifi et les gros bœufs.

  5. mai 28, 2013 23:36

    Commençons donc par banir geekette (oui, le mot qui sonne comme maisonnette, kitchenette, chemisette, ou quéquette) sauf si les filles geek ne sont que des modèles réduit du geek.
    Merci,
    Bisous

    Ps:sinon pour le reste, je suis assez d’accord.

    • Oomu permalink
      mai 29, 2013 11:19

      on peut aussi dire que geeks c’est féminin par défaut, et que geekeux est dorénavant le masculin de geek. Une geek, un geekeu, non ? bon :)

  6. Piou permalink
    mai 29, 2013 01:32

    En tant que militant pro féministe, joueur de jeu vidéo et anarchiste (faut de tout pour faire un monde), j’apprécie grave ce papier. Ca n’a pas grand intérêt mais j’avais envie de le signaler.

  7. T3kr0m permalink
    mai 29, 2013 12:03

    Je me suis dis que je n’allais pas répondre et puis en fait si parce que j’ai vraiment rigolé.

    Je ne suis pas geek, j’ai toujours trouvé ça con un geek et pourtant j’aime jouer au jeux mais pas comme un bourrin plutôt comme un loisir. Je ne devrais donc pas me reconnaitre dans cet article

    Pourquoi est ce que j’ai rigolé ?

    Déjà le sérieux de l’article qui est dicté par un geek pour dire que les geeks sont des connards. Les geeks à la base c’était un peu les laissé pour compte, peut être qu’une fois rentré dans la mode certains ont besoin de continuer à se sentir rabaisser ça expliquerait le besoin d’écrire un tel article.
    Donc pour montrer cela sont linkés deux articles assez ubbuesque qui montrent que : les geeks sont des crevards en manque ( étonnant venant de personnes qui passent leur temps devant leur écran hein ? ) et que comme les femmes sont aussi diminuées il faudrait être féministe.

    C’est quoi le féminisme au fait ? La définition stricte est : la défense des droits de la femme.
    C’est quoi le féminisme maintenant ? Moi c’est un peu ce qui me gène. Le féminisme actuel c’est surtout le droit à une minorité de montrer ses nichons partout sans aucun message mais également l’obligation d’avoir des femmes à toutes les échelles ( et sans distinction de compétence, ce qui donne des femmes extrêmement mauvaises à des postes clés, merci la discrimination positive ). Le féminisme c’est aussi des combats important comme la suppression du mademoiselle et du terme maternelle. Le féminisme en France c’est surtout du vent emporté par des vieilles filles ( on pourrait peut être les accoupler aux geeks tiens ).
    Donc le féminisme pour moi non merci. J’accepte les femmes comme mon égal en intelligence, en finesse, en tout ce que vous voulez. En fait d’égal bien des femmes me surpassent et je ne m’en suis jamais senti malheureux ou frustré. Alors pourquoi je devrais être féministe ? Si c’est pour défendre les femmes battues ou rabaissées par leur patron je veux bien, si c’est pour adopter une idéologie sans queue ni tête non merci.
    Tout ça pour dire que je ne suis pas féministe. Déjà.

    Ensuite j’ai bien rigolé à la lecture des commentaires qui veulent modifier des termes ( geekette, terme inventée par des femmes pour se mettre en avant devant le mâle geek au passage ) ou qui inventent une origine du geekisme. Sérieusement, fallait vraiment le faire ça. Dans la vie il y a des gens qui se prennent au sérieux et qui ont décidé qu’une façon de vivre aurait des origines, un but, des combats à mener aussi. Et là j’ai envie de rire ( ou pleurer vu l’idiotie de l’idée ).
    Le geek c’est le mec qui se fait exploiter par des vendeurs de jeu vidéo. A chaque nouvelle sortie il ruine son portefeuille en goodies inutiles, fabriqués par millions en Chine pour une misère avec des matériaux médiocre. Et le geek se croit mis en avant parce qu’il aura payer une fortune une édition collector contenant un livre et un cd.
    A l’origine comme c’est écrit le geek ce n’est pas ça. Le geek c’est le mec qui vivait en reclus et qui était passionné par les nouvelles technologies et non les gadgets. Quand on parlait de lutte microsoft / apple ce n’était pas à coup de c’est plus joli mais de technique.

    Après honnêtement si ça vous gène de voir des nanas designés pour être des pétasses dans les jeux faut vous demander pourquoi c’est fait comme ça … C’est sur que jouer avec un laidron ça passionne pas les foules.

    • 2goldfish permalink*
      mai 30, 2013 11:31

      Bravo, ton commentaire est inattaquable. Du moins par moi, parce que je n’ai vraiment pas le temps de répondre à autant de conneries.

  8. 2goldfish permalink*
    mai 30, 2013 11:47

    Je ne suis pas tout à fait d’accord avec tout ce que dit Fifi dans son article, mais c’est la magie du blog. Cependant il répond bien à un des problèmes dans mon propre article. Quand je l’ai publié, j’ai eu le droit aux félicitations de Mar_Lard qui trouvait que j’avais écrit la première réponse de qualité à son dossier, juste après quoi elle a enchaîné en m’expliquant ses points de désaccord, notamment sur le fait que selon elle, on en fait trop sur la souffrance des geeks. En gros, selon elle, les geeks souffriraient un peu au collège avant d’entrer dans la vie professionnelle avec des situations et salaires supérieurs.
    J’ai depuis pas mal de temps appris à ne pas débattre sur Twitter, qui est sans doute le pire lieu pour ça, mais je pense que c’est complètement faux.
    Des geeks, j’en connais plein, ils ne sont pas forcément plus intelligents que la moyenne, et ils ne réussissent pas forcément mieux. Bien sur mon cas est anecdotique, mais tous les gens que je connais qui ont complètement foiré leur vie à 30 ans, qui sont inemployables, alcooliques et/ou suicidaires… ce sont tous de gros geeks.
    Bref, le titre le dite bien, les geeks sont des connards comme les autres.

  9. juin 22, 2013 19:22

    C’est fou. Soit on attaque les Geeks à coup de clichés, soit on les élèves à un haut niveau tel une sorte de « race supérieur » si je puis dire, soit on les insultes sans trop de prétexte juste parce que c’est un milieu différent du notre et quand c’est différent c’est forcément mal.. C’est juste fou comme je l’ai dis précédemment.
    Un geek qu’est-ce que c’est ? C’est une personne passionné par quelque chose par un domaine spécifique (ici en l’occurrence, le jeu vidéo). S’il vous plaît, expliquez moi où est le mal à être passionné par quelque chose ? Certains peuvent être passionnés de lecture, d’autres de certains sports, d’autres de musiques etc… Et pourtant on ne les considères pas comme des toxines nuisibles ? Les plus grands musiciens/chanteurs sont passionnés de musique, je prends pour exemples Bruce Springsteen ou Marc Knopfler et pourtant des milliers et des milliers de gens vont les voir en concert au point même d’être considérés comme Bruce Springsteen comme les grands artistes de tout les temps. Je pourrais donner des exemples pour chaque domaine mais j’ai peur que ce soit un peu long. Mais tout ça pour dire, ces artistes on les respecte ? En général oui et pourtant ils sont passionnés. Les Geeks sont passionnés mais une majorité d’inculte du domaine vont les insulter, les critiquer et autres.. Vous critiquez les grands artistes musicaux alors que vous ne savez même pas jouer d’un quelconque instrument ? Je ne pense pas.
    Mais comme je l’ai dis les Geeks sont des gens passionnés, donc des êtres humains « normaux » (je mets ce mot entre guillemets car dans ce cas là aucun être humain n’est normal) qui aiment juste une activité comparé à d’autres.
    Ceux qui élèvent les Geeks au rang de « race supérieur » on va dire, c’est très con. Car comme tout autres être humaines, il y a des gens intelligents, des moins intelligents, des cons, des connards comme vous aimez le dire, de bonnes personnes etc… Donc il n’y a aucune raison de faire l’apologie des Geeks..
    Moi par exemple je suis Geek, Anarchiste, pour la une présence égal entre les hommes et les femmes dans tout les milieux, je dis bien « tout ». Et pourtant quoi ? Je suis quelqu’un de sympa, pas spécialement brillant mais loin d’être con. Je n’ai pas spécialement de problèmes sociaux (excepté avec les personnes que l’ont rencontre très rarement et qui effectuent une sorte de « racisme » envers les Geeks et que l’on peut sans soucis traiter de cons car ils ne soutiennent pas les égalités dans ce cas là. Je ne sais pas si il y a un mot pour remplacer le terme « racisme » dans ma phrase mais bon).
    Et enfin, dans la phrase « Les Geeks sont des connards comme les autres » , je suis pour et contre. Évidemment parmi les Geeks y a une flopée de connards, mais il n’y a aucune raisons pour mettre tout les Geeks dans le même panier car tout le monde est différent (et heureusement !), et dans cette phrase quand tu dis « les autres », à qui fais-tu référence ? Car encore ici tu peux tout un tas de personnes dans le même panier et ça se trouve, des personnes qui ne le sont pas.
    Donc bon fifi_ je ne te connais pas, et je ne te critique pas non plus hein ^^. Mais je voudrais juste dire qu’insulter tout le monde de « connards » comme ça, et même ceux qui n’ont aucune raisons d’être traiter de la sorte, ça ne se fait vraiment pas.. Parce que entre le petit Geek dans ce coin, sympa comme tout qui veut de mal à personne et un autre homme qui mène une grande carrière professionnel dans le milieu de, je sais pas moi, de la banque, qui n’a pas de réel passion mais qui n’est qu’une immonde enflure prenant du plaisir à insulter et rabaisser les gens.. Je me demande bien à qui va le mieux le terme « connard ». J’espère que tu vois ce que je veux dire. Après j’ai peut-être mal compris l’article et dans ce cas là désolé, mais si en effet je l’ai bien compris, malgré un petit nombre de points avec lesquels je suis en accord, je trouve qu’il y a trop de méchanceté gratuite…

    • 2goldfish permalink*
      juin 24, 2013 12:25

      De ce que j’ai compris, moi, le propos de l’article n’est pas de dire qu’ils sont spéciaux, mais qu’ils sont on ne peut plus normaux : des connards, oui, mais des connards comme tous les autres êtres humains sont des connards. C’est un beau message d’universalisme humaniste, en fait.

    • juin 24, 2013 17:42

      Cher monsieur, je suis plus ou moins tout à fait d’accord avec votre argumentaire. C’est pour cette raison qu’à la rédaction, afin de désamorcer ce genre de réaction, j’ai pris soin de comparer les geeks avec d’autres groupes comme les fans de musique et de sport, afin de pointer le fait que ce n’est pas le « geek » par lui-même qui est un « connard », mais bien la jeune personne coincée dans son obsession, soit-elle un jeu de rôle ou le football.
      Je n’oserais point céder à la facilité et la méchanceté gratuite sans jouer de la pincette pour nuancer mon propos.
      Ce n’est que dans la deuxième partie, au sujet du féminisme, honteusement méprisé par la communauté geek, que je les traite tous d’enfants de chien sans vraiment faire de détail.
      Bien à vous.

  10. Painis Cupcake permalink
    juin 25, 2013 17:26

    Je confirme vivement que les geeks sont de gros connards, pour toutes les raisons citées plus haut. Par contre, et je sais que je me penche sur un point un peu secondaire, je pense vraiment pas que se taper un jeu jusqu’au bout de chez le bout c’est un truc spécifiquement de connard. Quand on en vient à ce point dans un jeu, d’habitude, c’est parce que le jeu en lui-même est super-méga-jouissif à tel point que rien que se regarder jouer, sans même besoin de but, suffit à s’amuser. Ce genre de truc m’arrive super-souvent.

    Pour tout le reste, amen et keep on rocking. Ces dernières années, j’ai sérieusement envisagé de laisser tomber les jeux vidéo tellement le geekisme est un immonde merdier culturel.

  11. masterludo permalink
    juillet 18, 2013 11:22

    Top article as usual

  12. pyroL permalink
    janvier 12, 2014 14:12

    Je suis d’accord mais encore une fois Merde, vous faites trop de catégorie, pour moi et pour nombreux de mes potes(et j’inclue des filles), le mot geek c’est valables pour les filles et les garçons, marre de mettres tout le monde avec des gamins de 12ans qui joue aux « males » et les attardés de 30ans qui vivent encore chez Moman et qui se vengent de leurs manque de courage a affronter la vie sur des filles qui (soi disant passant sont souvent plus fortes qu’eux) jouent aux jeux vidéos

    • pyroL permalink
      janvier 12, 2014 14:19

      post-scriptum: ne stigmatisez pas les geeks commes des intellos a lunette qui se font taper dans la cour, perso je sais me défendre et on me fait rarement chier, et je suis un geek ( dans le sens ou on le definit habituellement: quelqu’un de passionné par les nouvelles technologies, l’informatiques, les jeux vidéos et la culture populaire et qui souvent manifeste une grande curiosité pour d’autres nombreux domaines, mais osef de ma life)

Trackbacks

  1. Féminisme | Pearltrees
  2. Avez-vous besoin de Google Glass ? | Boum BoxBoum Box | Version 0.2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :