Skip to content

MGMT Week : L’effet Dunning-Kruger et le management dépressif

mai 4, 2010

« L’effet Dunning-Kruger décrit un phénomène selon lequel les moins compétents dans un domaine surestiment leur compétence alors que les plus compétents auraient tendance à sous-estimer leur niveau de compétence. » dixit Wikipedia. Je connais tout un tas de gens qui me disent que Wikipedia, c’est de la merde, c’est incomplet faux et tout. Je crois que ces gens ne lisent que Wikipedia en français, les pauvres. Je vous rassure, donc, j’ai été vérifié sur le wiki anglophone, le pays où l’encyclopédie est à peu près bonne, et c’est vrai : l’effet Dunning-Kruger a été prouvé par deux sociopsychologues. Ils ont même eu un prix Ig Nobel pour ça.

Les prix Ig Nobel sont remis aux expérience qui « ne peuvent ou ne doivent être reproduites », comme cette étude qui a montré que les autruches sont sexuellement excitées par la présence humaine. Ou celle de ce type qui pendant cinquante ans a fait tous les jours craquer les doigts de sa main gauche et jamais celle de la main droite pour démontrer que craquer ses articulations n’a rien de dangereux. Ce type est mon héros.

Horny ostrich

Pour en revenir à l’effet Dunning-Kruger, voilà les hypothèses de départ de Dunning et Kruger, qu’ils ont toutes démontrées par l’expérience :

  1. la personne incompétente tend à surestimer son niveau de compétence,
  2. la personne incompétente ne parvient pas à reconnaître la compétence dans ceux qui la possèdent véritablement,
  3. la personne incompétente ne parvient pas à se rendre compte de son degré d’incompétence,
  4. si un entraînement de ces personnes mène à une amélioration significative de leur compétence, elles pourront alors reconnaître et accepter leurs lacunes antérieures.

Qu’est-ce que ça veut dire pour vous autres managers, puisque c’est la management week ? Comment pouvez-vous tirer parti de l’effet Dunning-Kruger pour mieux exploiter les forces vives de vos équipes, ou bien pour en recruter de nouvelles ?

Vous pouvez demander à vos équipes de s’auto-évaluer sur une échelle de 1 à 10, et récompenser ceux qui se seront donné moins que la moyenne. Vous pouvez recruter ceux qui ont le CV le plus pourri. Vous pouvez surtout vous poser à vous même la question : suis-je un cador ? Si vous répondez oui, c’est surement que la réponse est non.

Tout ça nous amène à la question de la dépression : il existe une école de pensée dite « dépressive-réaliste » selon laquelle les dépressifs sont les seuls êtres humains à avoir une vision réaliste du monde. C’est même plus ou moins prouvé par d’autres études fumeuses.

Statistiquement, il y a plus de perdants que de gagnants dans à peu près tous les domaines. Ne vous y trompez pas : votre entreprise va probablement dans le mur. Seul un manager dépressif peut correctement évaluer cette situation. Boum Box vous recommande donc de mettre des dépressifs à la tête de vos équipes. Ca ne peut que bien se finir.

Advertisements
4 commentaires leave one →
  1. Baleine des sables permalink
    octobre 11, 2011 15:00

    J’avais pas lu cet article.
    Je crois qu’il m’a donné des idées pour gérer mes stagiaires, apprentis et autres assistantes.
    On va rire.

Trackbacks

  1. «Pour la mousique» | L'Extérieur de l'Asile
  2. Douance, Haut Potentiel, autisme et dys | Pearltrees
  3. Hp,douanes ,zèbre ,précose, | Pearltrees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :