Skip to content

Comment hacker Klout ?

octobre 24, 2011

Ô Klout, ô joli Klout,
Tu as croisé ma route,
Et pis mes tweets et mon Facebook,
Et tous les autres endroits, tous ceux où tu m’écoutes.

Ça fait bientôt 7 ans que j’ai quitté l’école et j’en suis bien content. Vous aimiez être noté à tout bout de champ, vous ? Un de mes derniers posts en tant que chef de rubrique sur Fluctuat, c’était de râler sur les notes de Pitchfork. Mais Klout est parmi nous. Et Klout, comme The Game, ne vous laisse pas le choix, vous jouez et c’est comme ça. On vous le dit dès la home : everyone has Klout… (et everyone est transporté d’extase à cette idée tellement ça a l’air mieux que le crack).

Klout, pour les deux du fond, c’est un algorithme qui calcule votre influence sur le réseau. Klout veut devenir la vraie mesure, le bon gros standard juteux de cette nouvelle matière qu’est l’influence. C’est pas con, c’est important de faire ça à une époque où il n’est pas toujours facile de distinguer les vrais pros des gros tarés magiques qui vomissent des arc-en-ciels en mettant des bananes à tout le monde.

Ainsi, Klout donne des notes. Sauf que l’algorithme de Klout est loin d’être un truc à la Google, un algo surpuissant sur lequel 300 ingénieurs ont usé 600 calculatrices pendant 18 mois. L’algo de Klout, il est plutôt comme celui des ventes ciblées d’Amazon qui te propose Forrest Gump après que tu aies acheté The Devil’s Rejects… il est plutôt à l’ouest. Et comme tous les algos à l’ouest, il vaut bien moins de choses que ce qu’il essaye de faire croire. Il est superficiel, crâneur et rikiki dans son pantalon. Alors il compense à grands coups d’annonces et de communiqué de presse arrogants.

Pas convaincu ? Faisons un petit tour dans le monde de Klout.

  • Selon Klout, Joe Fernandez (CEO de Klout) est plus influent qu’Evan Williams (CEO de Twitter). Déjà c’est louche. Cependant, chacun des deux est moins influent que @Mi, quelqu’un qui doit être drôlement cool parce qu’en seulement deux tweets postés en juin et septembre, et sans avatar ni info, il/elle dépasse les CEOs de nos deux boîtes à renommée globale.
    Rencontrez également MrSarkozy, qui d’un tweet a déjà rejoint le score de la plupart des blogueurs français.
  • Klout a aussi lancé un programme de marketing social : les coupons (super original, folks). Le principe : vous êtes une marque, vous mettez à disposition des lots gratuits qui ne peuvent être demandés que par des gens suffisamment influents dans le domaine de votre choix. Audi s’en était servi cet été pour faire gagner des… fonds d’écran. Mais bref.
    En ce moment, y’a des coupons pour gagner des places pour le film Winnie l’Ourson, l’autographe de John Goodman, une place au défilé Macy’s, une réduction bizarre pour un sandwich Subway en partenariat avec le jeu Uncharted 3 et pour finir une sorte d’eau à la menthe qui a l’air fabriquée dans un laboratoire scandinave : Metromint.
    Klout cherche à faire de l’argent avec le jeu de la réputation : c’est pour ça que tout le monde a un score Klout, même sans le savoir. La méthode n’est pas très éloignée d’un Yatedo, et ne vous demande pas votre avis pour créer votre profil.

Alors, puisque tout le monde joue, passons en revue les règles du jeu et trouvons quelques cheat codes pour augmenter nos Klout tous ensemble !

1/ Klout aime les cool kids !
Et oui, tel un vilain personnage de teen movies des années 80s, Klout vous juge  par votre entourage. Si vous traînez avec les cool kids à gros score, votre Klout montera en flèche. Mais si vous engagez la conversation avec trop de petits scores : gare ! Votre score diminuera d’autant plus rapidement que vous vous éloignerez des sunlights. Arrêtez de discuter avec le petit peuple, Klout aime les snobs.

2/ Klout aime quand tu ne bouges pas
Ne. Partez. Jamais. Parce que Klout recalcule votre influence chaque jour. Si vous ne vous exprimez pas, Klout pétera les rotules de votre score. Tweetez tout le temps, tweetez un max, Klout ne vous pénalisera jamais pour ça. Le coup facile : checkez les trendings topics et retweetez les trucs qui marchent le mieux. Pour Klout, un mec bavard est un mec influent.
Ps : N’oubliez pas Facebook – un reshare sur FB vaut une trentaine de RT sur Twitter. Postez des images de cartes de marabout et comptez les likes, votre Klout suivra.

3/ Klout aime ton graphe
Klout propose aujourd’hui de pluguer 12 réseaux pour calculer votre Klout. Certains sont plus efficaces que d’autres, cela dit. Lorsque Fish a intégré le WordPress de BoumBox à son profil Klout… il n’a pas gagné le moindre point, malgré nos 800 000 visiteurs CSP+++ alpha prime quotidiens. Mais suffit de lier vos comptes Facebook, LinkedIn ou Google+ pour voir votre score bondir, même si vous y êtes inactif depuis des plombes. Pourquoi ? Parce qu’avec un air de ne pas y toucher, Klout s’intéresse de près à nos graphes sociaux. Remember kids :  si tu ne payes pas pour un service, c’est sans doute toi le produit vendu.

4/ Klout aime le personal branling
Le Roi et sa cour. Plus vous vous mettez en avant, plus vous retouittez et engagez la conversation avec les gros plein de Klout (y compris @Klout lui-même), plus vous gagnerez du Klout. N’hésitez pas non plus à vous immiscer dans les hashtags populaires, ainsi que dans ceux des conférences tech ou social medias qui risquent d’attirer de gros Klouteurs spécialistes. Il ne s’agit pas d’être intéressant ou de débattre, il s’agit d’être le plus visible dans les évènements cools. Pour Klout, le mec qui dit coucou à la caméra derrière le journaliste qui couvre le festival de Cannes, c’est un influenceur.

5/ Klout aime Klout
Klout aime à mesurer votre dévotion pour Klout. Pour gamifier tout ça, les bonhommes ont créé des bons points : les +K (wouhou, CM2 forever), que vous pouvez distribuer à vos amis dans les topics où Klout trouve qu’ils sont peut-être influents (sans doute en se basant sur une métrique super sérieuse comme le nombre d’occurrences). Ce qui est drôle, c’est que les échanges de +K ne sont pas anonymes, comme on le ferait si on voulait que le système se base sur le mérite plutôt que le copinage. Dixit Fish : « Là, tout est fait pour encourager le donnant-donnant et la branlette en cercle. Même chose pour les listes. C’est pour ça que j’ai crée la liste mafia klout. »
Faites des listes sur Klout, mettez vous les uns les autres dedans et dépensez-y tous vos +K : le jeu de la biscotte, façon e-répute !

Et maintenant, que vais-je faire ?

Bah dommage, les beaux jours de la mesure de l’e-réputation vont durer encore longtemps. Vu les enjeux financiers et les budgets placés sur les réseaux sociaux (on prévoit 10 milliards de $ d’investissement pub annuel sur Facebook d’ici à 2013), la mesure du retour sur investissement est une problématique de taille pour nos copains les directeurs marketing. Et comme les métriques manquent, on se raccroche aux branches, ce qui permet l’émergence de soluces bancales comme Klout.

Mais Klout n’est pas seul sur le terrain… En tout cas, pas pour longtemps. Déjà la relève se prépare. Kred par exemple, qui se présente comme un Klout « transparent« , a d’ores et déjà eu les honneurs de TechCrunch, malgré son horrible logo (un choix de couleur malheureux). Ils promettent que leur super algo à eux sera super ouvert et super moins arbitraire que celui du grand frère. Ce qui peut être super positif ou négatif selon la façon dont vous voyez l’eau dans le verre.

Le truc, c’est que les gens du réseau ne changeront pas 18 fois de plate-forme. De la même façon qu’il va être compliqué de déloger les communautés créées sur Facebook ou Twitter, les nouveaux outils d’influence ne pourront compter que sur une infime portion des comptes déjà présents sur Klout. Pour les récupérer, il faudra à Kred (ou autre) beaucoup de RP afin que la presse donne une web-créd croquante au produit et de biens jolis scores pour flatter nos influenceurs du Dimanche, au risque qu’ils démontent le nouvel arrivant au profit de Klout… et du leur. Parce que les réseaux sociaux, c’est bien gentil, mais faudrait pas que leur dur travail de réseautage s’effondre devant une mesure trop réelle !

Personal Branling a de beaux jours devant lui.

Advertisements
23 commentaires leave one →
  1. 2goldfish permalink*
    octobre 24, 2011 15:18

    Le problème de garder le secret de son algorithme, comme Klout, c’est q’au final on ne sait pas vraiment comment interpréter un score sur Klout.

    Le problème de l’algorithme transparent comme celui de Kred, c’est qu’il est encore plus facile de comprendre les règles à suivre pour avoir un bon score et « tricher ».

    • octobre 24, 2011 15:33

      Bah je sais pas, je me dis que si le truc est en mode libre, ça peut créer de la bonne émulation et booster les mecs pour affiner leur algo de façon sublime. La philosophie du libre arrive enfin aujourd’hui à toucher le monde capitaliste. Même Google file des tuyaux et des outils aux développeurs pour mieux ranker dans leur sacro-saint algo secret…
      Je vois le verre à moitié plein, la transparence c’est cool. Le problème de Kred, c’est leur nom, quoi… ;)

  2. 2goldfish permalink*
    octobre 24, 2011 18:14

    Je viens d’aller sur Klout, du coup, et d’un côté c’est terrible parce que mon score a chuté, d’un autre Klout vient de m’annoncer que je suis influent au sujet de Christina Aguilera, ce qui est bien sûr très vrai.

    • octobre 25, 2011 10:47

      J’aurais dit Avril Lavigne…

      • 2goldfish permalink*
        octobre 25, 2011 16:26

        Effectivement, je suis certainement plus influent sur Avril, historiquement. En fait je me souviens maintenant pourquoi je suis influent sur Christina Aguilera, c’est la faute d’un tweet (un seul, oui) « You are influential, no matter what they say, Klout can’t keep you down #christinaaguilera ». J’ai été retweeté trois-quatre fois du coup, et… voilà.

        Quelle précision dans l’algorithme, c’est dingue.

  3. Cobab permalink
    octobre 24, 2011 22:31

    C’est l’algorythme zairois (congolais pardon). Il ne repère pas les influenceurs mais les ambianceurs.

    • octobre 25, 2011 10:55

      Je rêverai d’être un community ambianceur, mais ce titre a été réservé par @Jyv. ;(

  4. octobre 25, 2011 00:57

    Chou…Klout! Gigalol!

  5. octobre 25, 2011 10:51

  6. octobre 25, 2011 11:04

    La question qui m’interroge pour Klout, c’est où va-t-il chercher le nom ?
    Pour moi il met « a non », ce qui est acceptable, mais je ne vois pas où il chope cette « info »…

    J’ajoute que ma courte visite du site m’a appris 2 noms de gens dont je ne connaissais que les pseudos jusqu’ici, et je ne suis pas certain que ces personnes soient conscientes du lien qui est fait entre leur identité et leur pseudonymat.

  7. Statler permalink
    octobre 27, 2011 00:21

    Je ne connais rien à ces gens-là, Personal Branling m’amuse parce qu’avant j’étais sur Twitter même si je n’ai jamais été dans le [i]tweet game[/i] ; mais j’espère qu’aucun de ces [i]attention whores[/i] n’ose critiquer Farmville, parce que toute cette connerie est exactement la même chose en plus prétentieux.

    • Statler permalink
      octobre 27, 2011 00:21

      Fail totale de l’italique. Bon, j’aurais tenter.

      •  Grammar Nazi permalink
        octobre 27, 2011 09:53

        « tenté »

      • Orthograf Rebel permalink
        octobre 31, 2011 15:00

        fail « total »

  8. recher permalink
    novembre 3, 2011 12:50

    Bonjour,

    Contrairement à ce que vous m’aviez laissé espérer depuis quelques temps, je n’ai pas pu profiter d’un « Fun Fact Friday » vendredi dernier.

    Je souhaiterais donc que vous me remboursiez l’attention que j’ai récemment investie dans Boum Box.

    Pour cela, je vous propose, soit de consulter mon blog personnel :
    http://recher.wordpress.com/

    Soit de consulter mes contributions dans le dernier numéro du geekzine 42 :
    http://nioutaik.free.fr/42html/42/index.php?n=55255&p=60
    http://nioutaik.free.fr/42html/42/index.php?n=55255&p=65
    http://nioutaik.free.fr/42html/42/index.php?n=55255&p=81 (si il n’y en a qu’une à regarder, ce serait celle-là)

    Je reste à votre disposition si vous souhaitez plus de détails concernant ma décision, et tiens à préciser que je serais prêt à réinvestir de l’attention dans vos produits, à condition que ce type d’écart puisse être évité à l’avenir.

    Cordialement.

    • 2goldfish permalink*
      novembre 3, 2011 20:21

      On a dit que c’était le vendredi, pas forcément TOUS les vendredi, non ? En fait je sais pas ce qu’on a dit. Mais en tout cas on pourrait faire pire que de lire ton gueu-blo et tes romans photos. Ils sont fichtrement bien foutus.

  9. novembre 8, 2011 22:25

    J’étais pas là et c’est ma faute, je prépare le FFF du week end. Mais puisque ces absences ont provoqué ce commentaire riches en bons liens bien croquants pleins de merveille, sache, beau Recher, que j’en suis fier (je lis encore là, t’es vraiment fort gredin).

  10. novembre 21, 2011 21:06

    Yep.
    J’avais rédigé aussi un petit tuto sur comment booster son Kout.
    Dans tous les cas, je retrouve dans le tien pas mal d’idées communes à beaucoup, notamment la suprématie du réseau Twitter pour se la gonfler.
    Personnellement, j’ai eu une semaine de vacances puis la MAJ de l’algorithme qui m’a fait perdre une vingtaine de points et, aujourd’hui, je suis à 52 en ayant cessé le spam et en communiquant beaucoup moins. Mais bon, moi aussi, c’est juste un outil que je donne pour vanter mes mérites même si je ne le trouve pas pertinent au final ;)

  11. reparation iphone lille permalink
    septembre 12, 2012 00:40

    Je pense que je vais tenter d’augmenter un peu mon score Klout.
    Beaucoup d’articles à coté de celui-ci disent de ne pas trop tweeter, car cela évite les unfollow, et quand on a moins tweeté, les gens RT mieux.

  12. septembre 21, 2012 20:12

    Allez tous mourir.

Trackbacks

  1. Klout : une semaine d’enfer! | Actualité | Locita
  2. J’ai acheté des followers .. | Kévin Legrand (Manoz) - Le VRAI blog bolchég33k presque high tech

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :