Skip to content

Le tweet de l’emploi : chercher un job sur Twitter

octobre 17, 2011

J’ai vu La Gueule de l’Emploi et j’en ai opportunément imité le titre, mais je ne vais pas me plaindre et vous faire croire que mon expérience est traumatisante comme celle des candidats passés à la moulinette par les recruteurs de RST Conseil. J’ai la chance de bosser en freelance et de pouvoir faire un peu le difficile. Chercher un job sur Twitter, c’est pas stressant, c’est juste relou.

twitter stage

Trouver le bon tweet

Créez vous une recherche sur « emploi », « poste », « CDI » et le nom de votre job, et consultez la régulièrement. Ajoutez les quatre ou cinq autres façons dont on peut désigner ce que vous faites (digital web strategist, social project manager, chef de planning 2.0… )  Prenez conscience qu’on parle beaucoup trop de votre job dans toutes les langues du monde et, sauf si vous êtes intéressés par un job au Pérou, laissez tomber. A moins que votre job n’ait un intitulé en français, auquel cas c’est l’effet inverse : vous n’avez aucun résultat, parce que sur Twitter, plus personne ne veut embaucher quelqu’un qui fait un de ces vieux boulot qu’on désigne encore en français.

Contentez vous alors de trouvez les quelques comptes qui retweetent toutes les annonces dans votre domaine, et faites savoir à tous vos followers que s’ils voient passer une annonce pour vous, vous leur donnerez du Klout contre un petit DM.

Normalement vous devriez finir par voir passer plusieurs tweets-annonces par jour. Vous pouvez les classer en deux camps : d’abord il y a celles qui renvoient vers une annonce plus descriptive sur bale.fr, Monster, etc… A partir de là, on est dans le monde normal du marché du travail, et c’est pas marrant. Les annonces qui nous intéressent, ce sont celles qui ressemblent à ça : « Cherche community manager #CM. DM if intéressé. Merci de RT« .

Ca ne dit pas grand chose sur le job, mais justement, quand ça en dit trop, vous découvrirez neuf fois sur dix que si on a ressenti le besoin de rendre l’annonce intéressante, c’est que le « poste » est un stage non rémunéré.

Postuler pour un job inconnu

Vous allez donc probablement envoyer un CV et une lettre de motivation en connaissant au mieux le nom de l’employeur et l’intitulé du poste. Recherchent-ils quelqu’un de plutôt junior ou senior ? Quelqu’un qui sait parler anglais, qui est prêt à aller travailler tous les jours dans les Yvelines, qui connaît bien le marché du steack haché ou qui sait tricoter ?

Peu importe : le recruteur présume toujours que vous voulez de son job, quelles que soient les conditions. Et quand vous le rencontrez trois semaines plus tard, il se plaindra que le processus a été long parce qu’il a reçu « énormément de candidatures ».

Du coup, on découvre vraiment le poste en entretien, ce qui peut amener à des dialogues très sympas. « Je ne peux pas vous dire le nom du client ni où ils sont, mais rassurez vous, c’est à peine à une heure de voiture de chez vous. Vous avez le permis bien sûr ? ». « En fait, l’intitulé du job c’est « community manager » mais il faudra surtout répondre aux mails et faire du café ». Et le grand classique :

– Quelles sont vos prétentions salariales ?

– 50 Kinder Maxi par mois.

– Nous avons alloué 2 Schoko Bons au poste. Je peux peut-être convaincre la direction de monter à 2,5.

Les réseaux sociaux, c’est révolutionnaire.

Tout ça aurait pu être évité avec une annonce de plus que 140 caractères, mais c’est encore très normal. Il y a des employeurs, par contre, qui poussent le « recrutement par les réseaux sociaux » un peu plus loin, parce que les réseaux sociaux, c’est « révolutionnaire ».

La semaine dernière, un ami me fait suivre un tweet d’e-loue, start up française de location communautaire, qui recherche un community manager. Je ne sais rien de plus sur eux, alors je les contacte au cas où, c’est toujours marrant de rencontrer des start up. Leur réponse m’étonne, puisqu’en plus de mon CV ils me demandent « un article qui pourrait figurer sur notre blog ». Pourquoi pas. Sauf que je découvre, sur leur blog, qu’ils viennent de lancer le « premier concours CCM : un CDI pour un community manager« .

Le principe du concours : les billets « exemple » sont publiés, et la « communauté » est censée donner son avis et voter pour leur préféré. A travers un module de commentaire qui ne marche pas, au passage. Donc en gros, on est censé faire un billet et surtout un « buzz’ autour de leur site gratuitement pour un poste dont ne sait ni en quoi il consiste (en demandant poliment j’ai juste obtenu une annonce un peu vague sur Remix Jobs) ni combien il serait payé.

Et ils ne sont pas les seuls à organiser ce type de concours, la version cheap des concours « best job in the world », sauf que là il y a un vrai job à la clé. Bonne chance pour eux s’ils se retrouvent au bout du compte avec comme « community manager » celui qui aura su créer le plus de faux comptes Facebook avec lesquels voter.

Bonne recherche !

Publicités
4 commentaires leave one →
  1. octobre 17, 2011 17:20

    Pour ta négociation salariale, il te faudra réunir le pouvoir de la Trifoblerone :

  2. octobre 18, 2011 06:22

    Autant une annonce de job en 140 caractères c’est chaud, autant une lettre de motiv’ en 140 caractères aussi, là, ça doit bien donner… genre:
    « #WANT travailler avec #lesgens > chomage REP A SA BOLOULOU »

    • 2goldfish permalink*
      octobre 18, 2011 09:45

      J’aimerais bien, mais en général, on demande une lettre de motivation de 2000 caractères par mail pour une description de job en 140…

  3. octobre 18, 2011 10:40

    Le problème de ces trucs c’est que ça se finit toujours par du IRL pathétique. JE VEUX ETRE UN CYBORG

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :