Skip to content

#FunFactFriday : Le zoophile communiste

septembre 16, 2011

L’insémination artificielle, aujourd’hui, je crois qu’on est tous d’accord pour dire que c’est bien. Ca permet de faire de l’eugénisme chez les animaux d’élevage pour obtenir des chevaux qui courent plus vite et des vaches plus rentables. Chez les humains ça permet aussi de résoudre certains cas d’infertilité, comme quand le papa n’arrive pas à mettre sa petite graine dans maman parce qu’il est mort, par exemple.

Toutes ces avancées de la science moderne, on les doit en partie à Ilia Ivanov, scientifique russe du début du XXème siècle, qui était célèbre pour avoir développé la technique de l’insémination artificielle des chevaux de sorte qu’un seul étalon pouvait donner naissance à cinq cent poulains, mais aussi pour avoir utilisé sa technique pour créer pleins d’hybrides : des zébrânes (zèbre + âne), des beefalos (vache + bison), des antivaches (vache + antilope), des sourats (souris + rat).

A l’époque, on trouvait ça enthousiasmant, on pensait vraiment que toutes ces nouvelles espèces auraient une utilité, même si elles étaient aussi stériles que du blé Monsanto. Du coup quand Ilia Ivanov a décidé en 1924 d’essayer de faire des hybrides humains + singes, il a trouvé des soutiens haut placés dans le parti communiste russe mais aussi à l’institut Pasteur.

red ghost and his super apes

Ivanov est donc parti en Guinée française avec le soutien de la France pour capturer des singes. Avec grande difficulté, il a réussi à inséminer trois femelles avec du sperme humain, mais aucune n’est tombé enceinte. Alors il a décidé de prendre le problème dans l’autre sens et de faire porter l’hybride par des femelles humaines. Pas très encombré d’éthique, il voulait inséminer des guinéennes à leur insu en prétextant des examens médicaux. C’est là que les autorités françaises ont commencé à ne plus être d’accord et Ivanov est reparti en Russie avec ses singes en 1929.

Là bas il a incroyablement trouvé cinq femmes volontaires pour l’expérience, sans doute grâce au soutien du Parti. Mais il avait déjà perdu plusieurs singes dans le voyage, et le dernier mâle adulte qui lui restait est mort avant qu’il ait pu procéder à la première insémination. A l’époque en Russie on ne savait pas très bien maintenir les singes en vie, semble-t-il, et les scientifiques encore moins : en 1930 Ivanov a été condamné à un exil de cinq ans au Kazakhstan pour raison politique. Il n’a tenu que deux ans.

smoking monkey

La question que se posent les historiens aujourd’hui, c’est « pourquoi ? ». C’est vrai que l’intérêt scientifique de l’homme singe n’est pas évident pour nous. Il y a d’ailleurs eu plus d’un scientifique pour le faire remarquer à l’époque, mais ce sont des apparatchiks qui ont tranché en la faveur du projet d’Ivanov, pas des scientifiques.

Ivanov avait fait valoir que la réussite de son expérience prouverait définitivement la théorie de l’évolution de Darwin et porterait ainsi un coup contre la religion, contre laquelle le parti peinait à l’époque. je ne suis pas sûr que la création artificielle d’hybrides hommes + animaux convaincrait les créationnistes d’aujourd’hui du bien fondé de la science, au contraire.

Certains pensent que les soviets voyait là une piste pour leurs projets eugénistes. Les communistes russes savaient en effet que leur utopie ne se réaliserait qu’en changeant fondamentalement les êtres humains, et ils comptait sur les scientifiques pour ça.

Une autre théorie, c’est que les apparatchiks avaient entendu parler des travaux de Serge Voronoff, un chrirugien français et un pote d’Ivanov qui greffait des testicules de singe sur les hommes pour soi disant les rajeunir. Toute l’opération n’aurait donc été qu’un moyen pour les apparatchiks vieillissant de faire rentrer des couilles de singe en douce dans la mère patrie.

holiday on planet of the apes

Ma théorie personnelle à moi, c’est qu’ils ont fait ça par un mélange d’un peu de perversité zoophile et de « juste parce qu’ils le pouvaient », cette grande force de l’Histoire qu’on néglige trop souvent.

Advertisements
3 commentaires leave one →
  1.              permalink
    septembre 16, 2011 14:27

    Il est vrai qu’on peut douter de l’utilité d’un hybride homme singe face au macaque à 4 culs :

    Sans parler de l’Homme-Ours-Porc :

  2. Jaco permalink
    septembre 20, 2011 11:53

    La science ce n’est pas pourquoi : c’est pourquoi pas !!!

  3.               permalink
    octobre 4, 2011 10:30

    FUCK YEA TINY MANATEE!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :