Skip to content

Survivre à Facebook et Groupon

juin 7, 2011

Facebook va probablement entrer en bourse dans l’année. On évalue Facebook entre 60 et 100 milliards de dollars, soit jusqu’à 50 fois son chiffre d’affaire. Attendez vous à voir la tête de Zuckerberg en couverture de beaucoup d’autres magazines. Attendez vous à entendre votre coiffeur, votre boulanger et le clochard du coin de la rue vous expliquer comment il va bientôt faire fortune. Investissez dans les antidépresseurs, parce qu’ils en auront tous beaucoup besoin un an ou deux plus tard quand la bulle aura éclaté.

Le marché de la publicité mondiale devrait atteindre 500 milliards de dollars en 2012, en bonne partie grâce à la Chine, où personne n’a de compte Facebook et où la présence de Google reste incertaine (et de toute façon négligeable). Aujourd’hui, Facebook et Google vaudraient 300 milliards. Au rythme où vont les choses ils vaudront bientôt à eux deux plus que tout le marché qui est censé leur apporter leurs revenus.

Facebook ne peut pas sauver nos économies parce que Facebook ne produit pas de valeur. Je ne vais pas vous sortir l’argument réac’ du type qui ne croit pas aux productions intellectuelles : je veux bien croire que quand Zynga vous vend une nouvelle vache arc en ciel sur Farmville, c’est un pas de plus pour la glorieuse marche du capitalisme. Facebook par contre ne créera pas de croissance parce que l’entreprise n’emploie que 2000 personnes à travers le monde et que le service qu’elle fournit n’est pas fondamentalement nouveau. Je ne veux pas parler du service de « réseau social », je veux parler de celui qui est censé leur rapporter de l’argent : offrir aux annonceurs des outils marketing d’une précision jamais vue.

Les outils marketing, ça fait longtemps que ça existe. Même en ignorant le fait que pour l’instant on attend encore des résultats de cet outil marketing miracle qu’est censée être la pub sur Facebook, le problème n’est pas là. Facebook pourrait avoir développé une application hypnotique qui garantirait une transformation de 100% des impressions en acte d’achat, ça ne changerait pas grand chose à la récession.

x-ray specs

La récession, c’est tout le problème. Ces fichus consommateurs ont de moins en moins de pouvoir d’achat et tous ces nouveaux outils de marketing pourront peut-être assurer aux plus malins des annonceurs une plus grande part du gâteau, ça ne changera rien au fait que le gâteau est de plus en plus petit.

Sans doute que les créateurs de Groupon ont compris ça. Groupon est une de ces start ups complètement surévaluées par les investisseurs, mais Groupon, contrairement à Twitter, Quora et tant d’autres, a un chiffre d’affaire conséquent. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, Groupon est un site qui propose des « deals » journaliers. Genre « un brunch pour deux à 15€ », « une épilation laser à -50% », etc… Si suffisamment de personnes souscrivent à l’offre, elles en bénéficient toutes.

C’est un business model en pleine explosion, les imitateurs de Groupon se multiplient. Facebook, Google, Foursquare, bref, tout le monde et son cousin a annoncé une formule ou une autre de « deals » ces derniers mois. C’est tellement simple et lucratif : d’un côté vous avez une population appauvrie en quête de bonnes affaires, de l’autre des commerçants de plus en plus sous pression pour faire venir la clientèle à coup de promos outrageuses. En attendant que quelqu’un se rende compte que faire venir dans sa boutique 2000 mangeurs de cupcakes dont une dizaine seulement remettra un jour les pieds dans votre boutique, Groupon prend une commission généreuse sur chaque transaction et excite l’appétit des neuneus de Wall Street.

barking dogs gif

Récemment Facebook a mis en place un système qui, en substance, vous permet de gagner de l’argent en regardant de la pub. C’est un autre signe du changement à venir de notre économie : si vous avez de moins en moins d’argent, il devient de plus en plus précieux, et les multinationales survivantes vont se battre comme des chiens enragés pour vous l’arrache. C’est peut-être à ça que ça ressemblera, l’économie de l’attention.

Ne désespérez pas : vous serez peut-être moins riche en monnaie, mais vous aurez plus de pouvoir à travers votre attention. Facebook est déjà prêt à vous payer pour votre attention. Organisez-vous, apprenez à la gérer comme vous gérez votre argent et vous pourrez peut-être vous en sortir après l’explosion de la prochaine bulle.

Publicités
6 commentaires leave one →
  1. juin 7, 2011 14:31

    A lire cet article, j’ai l’impression qu’à la fin Keynes va terrasser Zuckerberg… j’aime bien :)

    • 2goldfish permalink*
      juin 7, 2011 15:14

      Terminale ES 2 représente en force !

  2. Baleine des sables permalink
    juin 7, 2011 15:28

    Je suis chiant avec les bulles mais si le gif est censé représenter l’éclatement d’une bulle, je verrais plutôt ça à la façon d’une supernova, où la bulle s’effondre sur elle-même plutôt qu’une explosion due à un élément exogène.
    Sinon, c’est joli.

    • 2goldfish permalink*
      juin 7, 2011 16:29

      Tous les gifs de supernova que j’ai trouvé sur Google Image sont moches !

      • Baleine des sables permalink
        juin 8, 2011 12:18

        Effectivement !
        Mais je pensais que t’avais d’autres sources que google images. J’te voyais comme un pro. Avec des bases de données de ouf. J’suis trop déçu !

  3. juin 7, 2011 20:14

    Propension à consommer !
    Désolé dès que je lis ou entend Keynes j’ai ce réflexe pavlovo/stackanoviedechien. Du nom du le chien speed de Maruchka Stakanovich/Pavlov, bien entendu, et des théorie qui s’y rapportent dans des systèmes complexes (comme par exemple la bourse) )

    Très intéressant comme article, et tellement vrai, cependant si j’étais Zuckerberg , je veux bien être terrassé par Keynes pourvu que je puisse mettre 2 ou 3 milliards de côté avant que mes actions ne se cassent la gueule :) (Propension à épargner)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :