Skip to content

La conspiration c’est toi

janvier 31, 2011

Ça fait une semaine que le copain Goldfish défonce de la conspiration à la machette de son esprit. J’étais censé participer mais au fond, les conspirations, c’est pas trop mon truc, moi qui préférait X-Files pour son côté freakshow et les trucs gluants de Tooms que pour les petits gris et l’emplacement de la soeur Mulder.

Je dis pas. Je dois sans doute me gourer. C’est sûr que c’est ce qu’ils veulent.

Mais bon, la théorie que je veux défendre – et vous le savez déjà puisque vous avez lu le titre en gras là – c’est que la conspiration n’est pas ailleurs, contrairement à la vérité, elle est en toi. Dites… Quel est le point commun entre Agatha Christie, Carlos Roa (le gardien de but de l’équipe d’Argentine 1998) et Richey Edwards des Manic Street Preachers ?

Ils sont tous été l’objet de la conspiration ordinaire. Celle des on-dits et des esprits légers. Chacun d’entre eux a disparu. S’est dissipé à une période de sa vie, sans laisser de traces, plongeant le public dans un joyeux délire d’improbables raisons.

Pour Christie, c’était en décembre 1926. Plutôt déprimée par la mort de sa mère et la tendance récurrente de son mari à dormir dans une autre couche, Agatha organise ses petites affaires et disparaît.Pouf. Volatilisée purement et simplement. A l’époque, le public devient fou, tout le monde s’étrille les neurones et les suppositions vont bon train : c’est un suicide, c’est un meurtre (le mari, bien sur, est coupable), la Police l’a « emprunté »  pour travailler sur une enquête, la Presse hurle que c’est un coup médiatique…

Onze jours plus tard, Christie est retrouvée dans un hôtel du North Yorkshire, où elle séjourne sous le nom de Theresa Neele, l’amante de son mari. Buzz, flash et crissements de stylos, Agatha invoquera l’amnésie et évitera toute sa vie de revenir sur cette question.

Carlos. Roa était le gardien de but de l’Argentine lors de la Coupe du Monde 1998. Il n’encaisse aucun but lors des pooles et sauve le match lorsque l’Angleterre entraîne l’Argentine dans la torture des tirs au buts en 8e de finale. Le mec devient un héros au pays et un gardien de but recherché dans le monde du ballon. Un an plus tard, avec l’arrivée du Millenium, Carlos fait un choix de carrière particulier. Sans prévenir son club ou ses amis, il donne toutes ses possessions terrestres et part s’installer avec toute sa famille dans la montagne pour intégrer une retraite de l’Eglise adventiste du 7e jour. Pour une raison simple : l’Apocalypse arrivait.

Everybody dies !Everybody dies !

Parce qu’une autre grande vérité, c’est qu’il n’y a pas que les gens qui s’organisent en société secrète pour conspirer contre d’autres gens. Il y a aussi Dieu qui s’organise avec les prêtres à mégaphone, les télé-évangélistes, les prédicateurs à barbe et à chapeau et même avec les chiffres du calendrier pour conspirer contre à peu près tout le monde, même ses fidèles.

L’histoire de Richey est d’une dramaturgie sublime. Guitaro and parolier des Manic Street Preacher (pas un grand groupe), Richey est alcoolique, anorexique et dépressif, ainsi que fervent pratiquant de l’auto-mutilation. Beau gosse, ultra-sensible et charismatique en plus. Bref, le rêve de toutes les ados, le cauchemar de tous les parents. Le 1er février 1995, Richey tire 200£ à la machine et monte dans sa caisse. Le 14 février, la bagnole prend une amende pour stationnement à la con sur une aire de station service. Le 17 février, toujours sur l’aire, elle est déclarée « abandonnée« . Les flics analysent : la batterie est morte, et tout indique que quelqu’un a vécu dedans. La station service est située  juste à côté du pont de la Severn, un lieu surtout connu pour son joli taux de suicide.

Aucun corps n’est retrouvé, et les proches de Richey expliquent à la presse que le guitariste abhorrait l’idée du suicide, allant même jusqu’à sortir une citation de presse (Fish a déjà expliqué l’importance des preuves irréfutables). Il ne fallait que ça aux fans pour traquer les indices et cataloguer, année après année, les endroits où il aurait été aperçu.

Does it look like a bitch

Elvis, abusé par son essence divine. Immortel ? Cuistot au Texas ? Tueur de momies ? Michael Jackson n’est pas mort. Ni Hitler, qui vit dans le sous-sol de la Maison Blanche. Ben Laden achète des explosifs à Saddam Hussein, actuellement en deal avec Xenu, le dictateur intergalactique qui, il y a 75 millions d’années, avec l’aide des psychiatres extraterrestres sionistes, a fait enfermer 13 500 milliards d’extraterrestres dans les volcans de notre planète avant de les faire exploser à la bombe H, comme nous l’explique le Scientologue maître Ron Hubbard : THIS SHIT IS REAL.

Les petites croyances. Les mécanismes automatiques qui rendent la vie plus épicée. La foi. Les enquêtes. Les mystères. Quelle différence entre un film de SF pourri et une religion basée sur la fin du monde ? Y’en a un qui a un sens réel pour toi. De la même façon que les gens s’inventent des complications, des marottes et des petites psychoses pour dramatiser leur vie. De la même façon que l’on met l’orgasme sexuel sur un piédestal, comme un remède miracle pour se colorer le cerveau. De la même façon qu’on débat sur la grande musique, les cinéastes et le relativisme moral des émissions télés, comme si ça avait un sens, comme si c’était important. Comme si ce n’était pas une conspiration de notre intellect pour éviter de trop se concentrer sur nos propres défaillances.

Ecoute moi !

Une étude conduite sur des populations mâles de scientifiques et de voleurs avait montré que l’art des deux communautés se perfectionnait et atteignait son apogée entre la trentaine et la quarantaine, lorsque l’envie d’impressionner et de visiter le pantalon de leurs homologues féminins était la plus haute. Et ouais, même notre gentil corps et nos bas instincts conspirent contre notre petit cerveau déjà bien occupé. Quesse qu’on peut y faire ? La croyance un peu bête, c’est dans notre ADN.

Advertisements
4 commentaires leave one →
  1. 2goldfish permalink*
    janvier 31, 2011 12:34

    La scientologie a commencé comme un roman de SF. La disparition d’Agatha Chrisite a commencé comme un de ses romans. Celle du mec de Richey Edwards comme un documentaire de VH1. C’est une conspiration de la fiction contre la réalité ?

  2. janvier 31, 2011 14:21

    Non c’est Disney contre Warner !!! Cherche bien dans les films et tout tu verras et tu saura XD

    Où sinon… ça peut-être autre chose ! c’est toujours autre chose de toute façon !

  3. Anon permalink
    janvier 31, 2011 15:09

  4. janvier 31, 2011 20:14

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :