Skip to content

Twitter, O RLY ?

décembre 16, 2010

Il y a un truc qui me gène un peu avec Twitter : j’ai au moment où j’écris 256 followers, et quand je publie un lien, je suis super content quand 20 personnes cliquent dessus.

Je comprends que tout ce que je tweete n’intéresse pas tout le monde, tout le temps, mais quand même… 20, j’ai calculé, c’est justement la moyenne de clics que j’obtiens. C’est 7.91% de mes followers. La vérité, c’est que sur ces 256 followers, j’en ai une immense majorité de « parasites » : des spambots, des comptes abandonnés, des types qui ajoutent tout ce qui bougent dans l’espoir d’être suivis en retour, etc…

J’ai toujours présumé qu’il en allait de même pour tous les autres, et c’est une des raisons de mon scepticisme à l’égard des « buzz » sur Twitter. Il n’y aurait que 33000 français qui se connectent quotidiennement sur Twitter, soit l’équivalent d’un très gros blog. Et on est censé croire que @marionMDM « influence » ses 46 000 followers ?

Pour vérifier un peu ma théorie, j’ai collecté des datas, toutes accessibles publiquement via bit.ly, goog.gl et is.gd, les raccourcisseurs d’URL utilisés par les twittos que j’ai choisi de comparer. En clair, à chaque fois que quelqu’un publie un lien en utilisant un de ces raccourcisseurs, il suffit d’ajouter un « + » (ou un « – » pour is.gd) pour savoir combien de personnes ont cliqué dessus.

J’ai donc sélectionné au hasard dix liens tweetés chez quelques notables de la twittosphère et j’ai noté le nombre de clics sur chacun. Ma méthode est loin d’être suffisamment rigoureuse pour être scientifiquement valide mais nous sommes sur un blog, alors j’ai le droit de faire n’importe quoi. Je me suis tout de même imposé deux règles : les liens devaient avoir été visibles par tous (c’est à dire pas tweeté en réponse à quelqu’un) et ne devaient être  ni un retweet, ni un « via » mais avoir été tweetés pour la première fois par le sujet observé.

Vous pouvez consulter les données dans ce spreadsheet Google docs, mais comme je vous aime, je vous ai fait des graphiques :

En clair, 3,16% des followers de @vincentglad cliquent lorsqu’il leur met un lien, ce qui est plutôt un bon score, puisque @florencedesruol est à 2,30% et @alexhervaud à 1,68%. On pourrait bien sur arguer que plus on a de followers, plus on a une part importante de parasites, surtout en regardant le score quasi nul de @MarionMDM (basé sur deux liens seulement, j’avoue, elle n’en publie pas assez) mais ce serait ignorer les 6% de @maitre_eolas, qui a au moins deux fois plus de followers que les autres.

Avec presque 8% je fais plutôt bonne figure, et, petit luxe que je me suis octroyé, si on ne considère que les liens vers mes nouveaux billets ici, taggués #boumbox, on arrive à un incroyable 12,15 %. Il faut dire que j’observe un peu maladivement mes stats depuis longtemps et que je perfectionne toujours la fréquence de mes tweets, l’heure à laquelle je les publie etc… pour obtenir un maximum de clics. D’autres s’en foutent et ils ont peut-être raison, mais moi je prends ça comme un jeu, c’est maladif les stats pour moi.

Je ne voulais pas cependant utiliser ce billet pour expliquer ma superiorité sur tous les twittos qui ont plus de followers que moi, alors heureusement j’ai trouvé une championne : @parpaing, dont les Twitpic du calendrier de l’avent des blogueuses font cliquer 21,42% de ses followers ! Comme quoi, produire du contenu original, c’est plutôt une bonne stratégie sur Twitter.

Pour remettre les choses à leurs places, voici tout de même un petit graphique basé sur les données en volume :

Un demi pourcent de MarionMDM, ça reste beaucoup plus que tout ce dont je suis capable.

owl ya rly

Je me suis aussi un peu penché sur les comptes Twitter de quelques médias, pour voir, et là aussi j’ai découvert que « Twitter, source de traffic pour vos sites », ça reste, au moins en France, du gros pipeau :

Notez que l’excellent taux de clic de mes amis d’@fluctuat (accusez moi de copinage si vous voulez, les chiffres sont là) est sans doute lié au fait que, de ces trois comptes, c’est le seul qui utilise twitter autrement que comme un autre flux RSS : ils retweetent leurs followers, font des follow friday, ils dialoguent… Une méthode très efficace, même si au final on peut se demander si le jeu en vaut la chandelle, tant les clics venus de Twitter doivent représenter des gouttes d’eaux dans l’audience de ces sites.

owl blaarggag

Au final, vous pourrez me dire que l’important, ce n’est pas la quantité mais la qualité : les gens qui suivent vraiment @vincentglad ou @gonzague ne sont peut-être pas très nombreux, mais un clic sur un de leurs liens c’est un clic qualifié. Après tout, ces cliqueurs sont sur Twitter, ça veut dire qu’il sont probablement jeunes, urbains et qu’ils ont sûrement des moyens. Probable qu’ils bloguent. OK. Mais tout de même, remettons les pieds sur terre : on parle d’une population à trois chiffres, pas quatre ou cinq.

Vous me direz peut-être aussi que Twitter ça n’est pas que pour les liens. Les dialogues, les mots d’esprit en 140 caractères et les infos sur la neige en temps réél sont au moins aussi importantes pour la plupart des utilisateurs de twitter. Le fait qu’ils ne cliquent pas quand un tweet tente des emmener vers l’extérieur ne veut pas dire qu’ils ne lisent et n’apprécient pas les autres tweets.

owl o rly mutant

Quoi qu’il en soit les blogs restent, en terme d’influence, beaucoup plus importants que Twitter. D’ailleurs la plupart de ces « influenceurs » ont un blog ou un site avec un lectorat conséquent. Twitter, que vous ayez 10 followers ou 10 000, ça reste un ghetto pour journalistes, blogueurs, communiquants et geeks qui jouent entre eux.

C’est super pour s’amuser, mais ça ne fait pas des révolutions en Iran et ça ne crée pas des phénomènes culturels en France.

Advertisements
15 commentaires leave one →
  1. décembre 16, 2010 13:56

    Intéressant.

    As-tu pu recouper quelques statistiques relatives à l’heure du tweet?

    Mes dernières expériences tendent à montrer que l’horaire idéal reste entre 10h et 10h20, peut-être l’heure de retour de la pause café.

    • 2goldfish permalink*
      décembre 16, 2010 15:46

      Je n’ai pas fait les stats là dessus, mais dans mon expérience les horaires idéeux c’est 10H 14H et 17H… Idéalement je vise 10H mais pour ce billet, par exemple, j’ai du attendre 14H parce qu’il n’était pas terminé à temps…

  2. décembre 16, 2010 16:04

    hey hey, un article sympa et intéressant à lire.

    Mais comme tu l’as signalé avec @parpaing et ses twitpics du calendrier de l’avent, je me demande si les usagers de twitter ne sont pas plus enclins à cliquer sur des liens « visuels », ce qui est mon cas d’ailleurs.

    Alors les twitpics, un meilleur taux de clic que des liens généralistes ?

    • 2goldfish permalink*
      décembre 16, 2010 16:13

      Oui, c’est vrai que j’ai oublié de le préciser mais évidement le fait qu’il s’agisse d’images doit jouer. D’ailleurs si on va voir dans le spreadsheet, j’ai mis des notes à côté de certains liens qui ont obtenu beaucoup de clics. Parmi les liens les plus cliqués de ceux de Vincent Glad il y avait notamment une photo taguée « loltoshop », et une twitpic que j’ai du écarter parce qu’il s’agissait d’une photo d’Alex Hervaud (et donc que je ne pouvais déterminer l’origine des clics).

  3. décembre 16, 2010 16:24

    Merci pour l’étude et pour la qualité des images^^

  4. décembre 16, 2010 16:24

  5. décembre 16, 2010 16:27

    C’est par Marion MdM que je découvre ton blog et ton étude est très intéressante. Beau boulot !

  6. décembre 16, 2010 16:29

    Tout dépend aussi beaucoup du contenu et des RT. Si je balance un lien vers une bêtise, j’ai rarement plus de 40 clics à la fin de la journée (2,66 %)
    Si je balance un billet, avec le jeux des RT, il est arrivé plusieurs fois que j’aie presque autant de clics que de followers.

    Tout ça pour dire… Si vous voulez vraiment avoir des taux de clics de fous sur twitter, il faut écrire des articles de blog qui plaisent à Marion, pour qu’elle les retweete. :D

  7. theRealJMT permalink
    décembre 16, 2010 16:41

    Intéressant mais je pense que tu occultes en partie la ‘volatilité’ du média twitter. En effet, le fait d’avoir 250, 1000 ou 10000 followers n’implique en rien que ces followers vont tous lire ton tweet. Il va, la plupart du temps, disparaître de leur TL très rapidement.
    Il y’a donc une grande partie des followers qui ne voient tout simplement pas le lien (le non-clic n’est pas un choix du coup). La meilleure chance de maximisation tient au nombre de RT et à la ‘qualité’ des RTweeters pour améliorer la visibilité (en plus de l’heure du tweet évidemment).
    C’est impossible de comparer 1000VU sur un blog où tu mets un lien et 1000 followers sur un compte twitter où tu postes le même lien par exemple.

    • Anon permalink
      décembre 16, 2010 17:09

      @theRealJMT impossible n’est pas possible.

  8. décembre 16, 2010 18:34

    Intéressant cette petite étude, quelque peu déprimante également. N’est pas maitre Eolas qui veut.

    Lui de duo d’idée
    http://duodidees.wordpress.com/

  9. petitesphrases permalink
    décembre 17, 2010 00:47

    j’avais fait une étude comparable dans le temps

    http://www.velico.net/sticky/2009/09/27/followers_et_recommandation_twitter/

    c’est long et chiant, mais le résultat est sensiblement équivalent.
    un utilisateur comme Jean-Luc R arrive a des stats assez ridicules : http://j.mp/eLuZif+

    • 2goldfish permalink*
      décembre 17, 2010 11:10

      Je me doutais que je n’étais pas le premier à avoir cette idée. Ma méthode est encore moins scientifique que la tienne mais, au bout du compte, tous ceux qui se penchent sur la question trouvent des résultats assez semblables.

  10. benj permalink
    décembre 17, 2010 14:00

    Article interessant. Je connaissais pas le mexican owl. J’ai du faire une pause avant de lire la suite, le temps d’arrêter de rigoler.

    Sinon je pense que certains pontifes du tweet doivent leur nombre de followers à un genre d’effet boule de neige, waouu ce mec a plein de followers et a fait une blague lol, comment n’ai-je pas pu le suivre plus tôt?

    Ca valide un peu la théorie de ‘l’attachement préférentiel’ en théorie des graphes, qui donne ensuite au reseau cet effet ‘petit monde’. En 2 RT bien placés, tu peux potentiellement apparaitre sur la TL de tout les twittos fr.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :