Skip to content

Mieux mentir grâce à internet

août 25, 2010

Ici, à la rédaction, nous recevons chaque jour de nombreuses cartes postales de lecteurs pour nous remercier, nous proposer des plans skets ou nous poser des questions. Aujourd’hui, exceptionnellement, nous allons répondre publiquement à l’une d’entre elles, celle de Rudolf S. de Vienne :

Cher Boum Box,

J’ai huit enfants de 4 à 16 ans, et les interouèbes ont rendu mon rôle d’éducateur bien compliqué. Tenez, par exemple : l’autre jour, il était treize heure sept, on sortait tous de table, l’estomac bien rempli par quelque succulente volaille. Je comptais bien profiter du temps devant moi pour confortablement me blottir dans les bras velus du sommeil quand mes enfants m’ont demandé de les emmener à la piscine. « Certainement pas », leur ai-je répondu. « Vous voulez mourir d’hydrocution ? Nous attendrons 17H30, que vous ayez tous bien digéré. Allez jouer aux israéliens et aux palestiniens dans le terrain vague. ».

Nullement pris de court comme je l’aurais été à leur âge, les garnements ont foncé sur internet pour revenir narquois vers moi et m’expliquer qu’ils savaient tout sur la prévention de l’hydrocution et qu’ils ne couraient aucun risque à aller à la piscine immédiatement. Ainsi fut gâchée une belle sieste, puisqu’après les avoir battu avec une vieille canne à pêche, j’étais bien trop énervé pour trouver le sommeil.

Ma question, donc, est la suivante : comment mentir à mes enfants comme mes parents m’ont menti à leur âge ?

C’est en effet une bien bonne question à laquelle nous allons tacher de donner plusieurs réponses pratiques et faciles à mettre en œuvre par n’importe quel parent.

Le problème est plus large qu’une simple question de sieste et d’hydrocution : à cause d’internet, il est devenu encore plus difficile qu’avant d’inventer des mots au Scrabble, d’avoir des disputes sur la date du premier séjour en prison de Gary Coleman ou de convaincre ses voisins que la majorité sexuelle est en fait fixée à 14 ans.

gary coleman, david hasselhoff, Kit

Le web apporte heureusement la réponse au problème qu’il pose lui même. Quelque part pas loin de mon cercle de connaissances, il y a un type qui a mis une fille enceinte par accident. Elle lui avait expliqué qu’elle arrêtait la pilule mais qu’elle resterait infertile encore pendant un mois, parce que la pilule ça marche comme ça, et surtout elle lui a trouvé une page web qui expliquait que c’était effectivement le cas.

J’ai cherché partout la page web sans la trouver, mais ce n’est pas bien dur d’en créer une vous même. Vous pourriez bien sûr aller sur Wikipedia, mais vous risquer de vous faire nettoyer à tout moment. Et puis personne ne fait confiance à Wikipedia. A cause de gens comme vous.

Il y a plus simple : créez un sujet « je pèle du gland aidez moi SVP » sur Doctissimo et répondez vous même n’importe quoi. Posez une question sur Yahoo Answers puis sélectionnez la réponse la plus con. Composez vous une fausse couverture de magazine avec le million de sites qui font ça tout seuls pour vous. Commandez un dictionnaire customisé avec vos définitions.

Évidement, le mieux reste sans doute de suivre l’exemple des plus grands : il y a un truc que savaient George W. Bush ou Tony Blair quand ils parlaient d’Al Quaïda et des armes de destruction massives en Irak, que savent Nicolas Sarkozy et Frédéric Lefèvre quand ils répètent par exemple cette histoire de bouclier fiscal allemand. Ce truc, c’est que si vous parlez avec suffisamment d’autorité, dans un environnement contrôlé (comme celui de votre famille si vous savez magner le fagot), personne n’ira vérifier vos affirmations. Même si elle est plus disponible que jamais, l’info ne sera jamais lue que par ceux qui veulent la lire.

Qui a dit « Plus le mensonge est gros, plus il passe« , déjà ? Ah oui, Joe Goebbels. Un humaniste.

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. août 25, 2010 14:47

    Au final, de l’hydrocution au pipo-discours de l’élu, tu nous démontres qu’internet permet de débunker toutes les arnaques fumeuses.

    C’est sans doute la raison pour laquelle on ne se sert jamais d’internet à la télé (sauf pour pomper des vidéogags de YouTube).

    Qui a dit « On peut tromper mille fois une personne mais on ne peut pas tromp… Si, on peut tromper une fois une…euh… Non ! On ne peut pas tromper une fois mille personnes, mais on peut tromper une fois mille personnes ! », déjà ? Ah oui, Emile. Un projectionniste.

  2. Anon permalink
    août 25, 2010 19:28

    Sur internet, tout est vrai !

    https://boumbox.wordpress.com/2010/07/07/sur-internet-tout-est-vrai/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :