Skip to content

10 conseils pour devenir le Twittos le plus influent de la France

août 2, 2010

« Observe, écoute, apprend » a sûrement dit Confucius un jour dans sa vie, tout absorbé qu’il était à imaginer Evene.fr.

Alors tu cherches l’e-répute ? Hmm ? La bonne influence juteuse qui amène de la web-cred bien craquante sous la dent ? Facile garçon ! Facile fillette !
Suis donc ces 10 conseils, fruits douloureusement accouchés de mon observation migraineuse de Twittoland. Allez viens, je serai ton guide !

1/ Tu clashes, t’insultes, t’es #vraimentpd

Sérieux, si ça a marché pour 50 Cent, y’a pas de raison que ça marche pas pour toi. Sois un gros bâtard, sois méchant, vulgaire, violent, cynique. Crache dans la soupe, mord les mains, divulgues, diffame, les Twittos n’aiment rien plus fort qu’une bonne fight.
Alors bon, va pas tout de suite traumatiser ton petit cousin de 8 ans sur la machine à gazouillis. Le secret, c’est de choisir une tête de turc de qualité : du gros, de la star, du 1000 followers minimum ! Et si possible, qui réagit bien au quart de tour, qui va dégainer rapido. Ta cible de choix : @dariamarx.
L’inconvénient c’est que tu vas te faire bloquer rapidement si t’insistes trop : attaque toi donc ensuite à une autre Twitstar. Et continue. Et encore. Tu seras le gros con de service et tes followers grimperont en flèche à chaque bagarre de glaviots. Ne deviens pas @foutlamerde, c’trop une tapette.

2/ Ouvre grand

Tout l’inverse, choisis tes cibles de la même façon et Retweet à gogo. Oublie toute notion d’estime de soi, crie leur génie, ne #FF qu’eux et fais-le tous les jours. Ils postent le lien d’un article ? Réponds que c’est génial, fais des recherches et envoie leur des trucs du même goût. Ces gens sont tes héros modernes, tu fais partie de leur cour, tu les divertiras de tes efforts et de tes liens, et tu le feras si bien qu’ils finiront par te remarquer, te parler, te citer. Un peu de leur gloire rejaillira sur toi. Admire leur amis également. Infiltre le cercle et suis, toujours, celui qui a le plus de followers.
Des royaumes, des empires et des fortunes ont été bâties comme ça. Pour quelle raison ça t’échapperait ?
Bémol : ça ne marche pas si ta cible est intelligente.

3/ Mets de l’huile

Trouve deux twittos qui ne peuvent pas se blairer (généralement ils sont pareils et leur lutte infatiguable cache des troubles d’ordre privé ou sexuel, comme Jack Abott & Jill Foster des Feux de l’Amour). Suis les de près et envenime dès que possible la guéguérre éternelle qui les anime.
Piste la plus connue (mais aussi la plus usée) : @vincentglad Vs @florencedesruols, qui n’en finissent pas de se twitt-détester.  Dans la réalité, ils partagent un studio rue St Denis transformé en havre d’amour bestial, leur romance torride et sonore a fait s’effondrer à elle seule la prostitution chinoise locale. Le petit commerce crapuleux, charmé comme un serpent par le frisson de la grande aventure de ces deux héros de l’amour moderne. Plus personne n’y mettait le coeur… Il paraît, on m’a dit.

4/ Auto-following is automatic bingo

Y’a des logiciels : tu choisis un mot clé et dès qu’un Twitfolk écrit ce mot dans son message, ça te le fait follower immédiatement et automatiquement. Une belle façon de gagner plein de followers, sachant qu’un sur deux (ou trois ou quatre) bonhommes que tu suis finit par te suivre en retour. C’est Panurge qui l’a découvert.
Un façon magique et rapide de se faire une super twit-bande dédié au slip clouté. Si tu cherches quelque chose de plus généraliste ? Tu risques rapido de suivre 10 000 personnes dont t’as rien à secouer et qui vont foutre en l’air ta user-expérience mais sérieux, y’en a vraiment ?

5/ Ouvre un blog

Peu de gens arrivent encore à y croire, mais avant de devenir une chatroom particulièrement hype et indiscrète, Twitter servait de caisse d’amplification pour la promo des blogs et autres journaux en ligne. Ouais : comme un RSS hype et indiscret, belle remarque. L’une des meilleures façons d’appâter du follower resterait donc de produire du contenu et d’en faire la promo sur Twitter. Plus les articles vont voyager d’un RT à l’autre, plus votre audience, vos suiveurs et votre influence s’élèveront vers la haute…
Quel contenu produire ? Ça reste un peu mystérieux… La bullshit de marketing social ou n’importe quel angle à la con sur le community management semblent continuer d’avoir le vent en poupe. L’infographie marche bien aussi, parce qu’à force d’écrire peu et de rétrécir les mots en acronymes débiles, le Twitto finit par oublier de lire. En désespoir de cause : du lolcat, de la news insolite, du youtube ridicule et du mauvais humour politique assurent un matelas certes bien usé mais toujours confort.

6/ Dédi Pix, à en crever

Crames la cam et sors ton plus beau feutre noir pour dédicacer des parties de ton corps à tes buddies du cyberespace de la vie numérique de l’influence virtuelle. Choisi ta cible et de ta plus belle écriture, écris son pseudo (sans oublier l’arobase) sur ta poitrine, tes cuisses, ton ventre, tes bras, tes fesses… En plus de ravir ta cible, tu verras défiler les RT. Alors relaxetoi et contemple ton nombre de followers augmenter. Pour peu que tu sois mignonne, tu recevras même des commandes. C’est pas une raison pour faire n’imp, tu devras professionnaliser ton activité : négocie dur chaque nouvelle dédipix, par un nombre de RT, de citations ou de followers garantis. On est pas là pour faire la charité.
Problème #1 :  ça marche pas avec les mecs.
Problème #2 : d’accord l’érotisme est une valeur sûre, mais la dédi pix est un produit trop simple pour survivre longtemps par lui-même dans la clientèle exigeante de Twitland. Si tu ne veux pas finir à dédicacer tes tétons pour 2 RT d’un blaireau sans followers, il faudra rapidement faire évoluer ton produit, pourquoi pas avec des paillettes, des dessins, des tatouages ou quelques scarifications ingénieusement localisées, afin de lui donner une valeur ajoutée. N’hésite pas à gérer votre image commune. Tu devras également vite étendre et sécuriser ton territoire de marque, et rester up-to-date avec ta clientèle et les nouvelles tendances. C’est du temps plein baby. Le monde de la dédi pix t’amènera rapidement à te poser cette question : quid de ma vertu ? Dont la réponse est à ton entière discrétion.

7/ Sois pas toi, sois mieux

C’est un peu dingue, je sais, mais il y a un monde dehors qui semble en avoir plutôt rien à foutre de toi et de ta vie. Ouais, moi aussi, j’arrive pas y croire. On se connais depuis si longtemps toi et moi… Tu te rappelles de cette soirée là, avec le mec relou ? Tellement improbable, putain, qu’est ce qu’on s’était marrés ! Mais y’a plein de gens que ça intéresse pas, peut-être parce qu’on était que nous deux ? On pourrait en parler, on pourrait en poster des photos, on pourrait ajouter des LOL et des FAIL et des @Pseudos_Connus mais peut-être qu’on passerait pour des ados un peu débiles ?
Alors si on est pas nous, on est quoi ?
On pourrait être un service… Un compte Twitter qui balance du bon plan, du tuyau quotidien, de la blague de geek, du montage marrant, du proverbe libanais, de la recette de cuisine facile, du dessin en ASCII… Un provider plutôt qu’un user, que les gens suivraient parce qu’ils y trouvent un intérêt direct ? D’accord, c’est une idée un peu dingue mais j’ai comme l’impression que ce truc à dû faire ses preuves une ou deux fois dans l’histoire…

8/ Sois pas toi, sois pire

La stratégie du pire est un classique. Le pire est la terra incognita de l’esprit humain, vous pouvez réfléchir et vous triturer le cerveau à imaginer l’angoisse, vous n’atteindrez jamais le pire. Mais un être humain à la psychologie anormale (ce qui tend à être la norme du web) comme il en traîne par millions sur les réseaux sociaux (tous les tarés que les censeurs les plus cons ont tenté de tenir à l’écart de l’expression publique depuis la naissance de la démocratie), est toujours capable de vous lever un coin de rideau sur le grand théâtre du pire. L’amicale 4chan s’est taillée un jolie réputation internationale sur ce terrain. Mais si Twitter France peut se targuer de @twitpoubelle (6 000 copains), on constatera rapidement qu’il reste de la place à prendre de ce côté là.
La stratégie est donc simple : cherche le pire, l’humour du plus mauvais goût, des dictateurs, E.T porno, de ‘image scato, du fétiche écœurant, du photomontage qui mérite la prison… et emploie chaque jour à en repousser les limites.
Evidemment, ne communique jamais ton vrai nom ou ton pseudo. Si Twitter ne te bannit pas, les flics seraient bien contents de venir te dire bonjour. Enfin… seulement si tu fais du bon travail !

9/ Sois intéressant, drôle, pertinent, efficace

Mais dans ce cas-là :
1/t’as déjà un vrai job intéressant et t’as pas le temps d’être sur Twitter parce que tu utilises ton temps intelligemment, c’est pour ça que tu es sur BoumBox.
2/tu penses que tu l’es déjà, ce n’est pas le cas, et plus tu penses que c’est le cas, moins c’est le cas. C’est un algorithme intellectuel non-euclidien, tu peux pas test.

10/ Fais tout ça à la fois

Rendez vous à l’asile, ne passez pas par la case Départ, n’encaissez pas les chèques de Lilianne.


Advertisements
8 commentaires leave one →
  1. Diego permalink
    août 2, 2010 10:40

    Venez tous visiter mon blog http://www.grossepute.com

    • août 2, 2010 10:52

      Parle pas comme ça de Dora, après tout ce qu’elle a fait pour toi !

  2. août 2, 2010 10:53

    @Boumbox: RAF de l’e-reput quand on a la classe IRL ;)

    @diego: Un bien joli nom de domaine…

  3. 2goldfish permalink*
    août 2, 2010 11:04

    11/ Écris un article genre « comment réussir sur Twitter en 10 leçons ». Même quand t’as moins de 200 followers, ça cartonne. (marche aussi avec « augmenter votre nombre de fans Facebook en 10 leçons », « 15 techniques pour maximiser l’engagement de vos communautés » et « Les 10 étapes du succès du personnal branding ». Je viens de déposer un copyright sur tous ces articles.

  4. août 2, 2010 11:56

    12/ Bitches ain’t shit but hoes and tricks

    http://goo.gl/z3LD

  5. août 2, 2010 16:27

    Follow Friday the 13th

  6. septembre 3, 2010 20:12

    Eh beh, je serais JAMAIS une Twitto Star, je m’interesse pas aux stars en elle meme sauf à leurs musiques, je n’ai pas de cible, je ne cherche pas l’embrouille etc !
    Mais bon c’est cool quand même de raconter sa vie de manière ironique meme avec 14 abonnés dont 11 surs !!

Trackbacks

  1. Communauté, ironie, vintage ads... Billets de la semaine #108 - Le blog du Modérateur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :