Skip to content

Le management par l’absence ou le syndrome « where the fuck is my boss ? »

mai 6, 2010

Il y a un truc qui marche bien aussi : ne pas manager.

Collez des responsabilités à vos subalternes, partagez avec eux les charges qui vous incombent, mettez leur la pression en leur expliquant à quel point aucun d’entre vous ne doit se planter sinon c’est la catastrophe absolue…  et disparaissez.

Ne répondez pas aux mails, zappez les coups de téléphone, ignorez les questions posées lorsque votre n-1 abandonné vous croise. Si d’aventure, il réussit à vous coincer aux toilettes ou à la machine à café, prétextez n’importe quoi pour le laisser seul face à vos problèmes.

Plusieurs possibilités se dessinent…

Numéro 1 : l’employé, tiraillé entre le stress d’échouer et l’envie de vous montrer sa valeur, se démerde excellemment.

Bien joué ! Votre gars s’est mis en contact, s’est impliqué bien au delà de son périmètre habituel et à réussi à mener votre projet à bien.

Les + : il sort grandi de l’épreuve, il a développé son réseau dans ou en dehors de l’entreprise, il s’avère être quelqu’un d’adaptable sur qui vous pourrez compter à l’avenir. Et puis, les retombées positives sont pour vous.

Les – : si vous lui refaites le coup trop souvent et qu’il est du genre émotif, il vous égorgera dans les chiottes. Si ce n’est pas le cas, il ira en tout cas clamer partout qu’il fait votre taff à votre place. Et il aura raison.

Numéro 2 : l’employé débordé n’assure pas et bâcle son taff et le vôtre

Votre RH embauche des cons ! Il aurait évidemment dû tenir son taff habituel pour être sans reproches et se coller au vôtre sur le temps restant.

Les + : vous pouvez lui dire ce que vous voulez selon que vous l’aimez bien ou non. « Je ne peux pas te faire confiance » ou « Merci pour ton aide » au choix. Insistez bien. De toutes façons c’est vous le boss, vous aurez raison.

Les – : votre projet est bancal et vous devez en subir les conséquences. Évoquez la difficulté de travailler avec votre équipe d’abrutis.

Numéro 3 : l’employé s’occupe de ses tâches et laisse votre projet sur les roses

Votre employé est un enculé ! Pas un team player. Il vous tuera par derrière puis roulera 10 fois sur votre cadavre avec sa caisse. Votre devoir de manager : le virer A.S.A.P (Après le Sexe, Avant la Paye).

Les + : vous pouvez lui crier dessus et balancer ses articles de bureau sur le sol, en hurlant devant toute l’équipe qu’il vous a tous mis dedans et que les boss veulent votre peau à tous, maintenant. Frappez le au visage.

Les – : au bout de la 8e fois, vous finissez en cellule psychiatrique.

Publicités
6 commentaires leave one →
  1. mai 6, 2010 18:57

    J’vous aime les mecs !

  2. mai 6, 2010 23:43

    Moi je t’aime à cause de ton pseudo, du film évidemment, de ton gueblo et parce que je t’ai vu sur une twitliste ou un truc comme ça et que j’étais trop agréablement surpris. ;)

  3. 2goldfish permalink*
    mai 7, 2010 09:19

    Moi je m’aime bien aussi.

  4. 2goldfish permalink*
    mai 7, 2010 09:28

    Ah et vous aussi un peu des fois :)

  5. mai 7, 2010 12:14

    Revenons en au sujet :
    je pense être un peu managé de la sorte (mon N+2 semble être un expert), et je dois dire que j’applique les 3 possibilités décrites dans le billet, selon ce qui m’est demandé et mon jugement sur le bien fondé du taf.

  6. Cobab permalink
    mai 10, 2011 13:17

    technique également très efficace pour (ne pas) faire face à d’éventuelles revendications. On ne rencontre que des gens parfaitement d’accord, qui trouvent effectivement que la chose demandée est de simple bon sens, qui sont prêts à appuyer la demande… mais qui n’ont malheureusement aucun pouvoir là-dessus, il faut attendre que le boss revienne du Brésil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :