Skip to content

Faire de l’Art après Mickael Vendetta

mars 9, 2010

« Deviens toi même ». C’est avec ce genre de tautologie Nietzschéenne que l’Armée de Terre recrute en France, que Yoda éveille Luke Skywalker à la Force sur Dagobah, que Pepsi vend des canettes et que toute la société se donne un modèle.

Nietzsche avait repris la pythique « deviens ce que tu es » au poète Max de Pindare. Aujourd’hui cette maxime qui veut tout et rien dire à la fois nous plait bien parce qu’elle nous semble bien moins dangereuse que toutes ces histoires de surhomme qui sentent un peu trop fort le nazisme. Elle dit « tu peux devenir meilleur » mais elle dit aussi « reste toi même ». Le mieux que tu peux faire, c’est trouver en toi une sorte de version « pure » de ton être et l’apporter au monde.

C’est autour de cette idée qu’on a construit le culte de l’artiste rimbaldien, qui a trouvé au fil du temps des avatars en Bob Dylan, Kurt Cobain et Grégory Lemarchal. Ce qu’on a admiré chez ces types, c’est leur à partager toutes leurs plus minuscules idiosyncrasies avec un public qui en demande toujours plus. On appelle ça « l’authenticité » et le mythe a tellement bien pris qu’aujourd’hui tout le monde veut être authentique, même mon camembert.

Mais qu’est-ce qui se passe quand un type qui parvient à être « lui même » parfaitement et purement s’avère être un gros connard ? Il se passe Mickaël Vendetta.

Vous me direz, Mickaël Vendetta joue probablement un rôle. C’est ce que pensent la plupart des gens même si on ne l’a jamais vu « sortir de son personnage ». Parce qu’on a du mal à imaginer que « devenir soi même » ça puisse mener à « devenir un connard ». Pourtant, il n’y a rien d’illogique là dedans.

Des tas de gamins élevés au mythe du « deviens toi même » admirent Vendetta, parce que pour eux c’est un personnage « entier », qui ne « triche pas ». On a passé près d’un siècle à construire le mythe de l’artiste pure, dont le plus grand cadeau au monde est finalement lui même, sa personnalité étant son véritable art et ses œuvres le simple moyen à travers lesquels il nous y donne accès. Comment ne pas en conclure alors que la télé réalité n’est pas la plus pure forme d’art qui soit ?

Alors soit on admet que Vendetta joue un rôle, et on est obligé d’admettre que, probablement, tous les mythiques artistes rimbaldiens qu’on admire tant pourraient bien eux aussi avoir joué des rôles, soit on admet que Vendetta est lui aussi un artiste qui ne fait finalement qu’exprimer une personnalité totalement différente de celle auxquels la tradition nous a habitué.

Vendetta n’est peut-être qu’une version mal dégrossie des futurs grands artistes trolls du XXIème siècle. Ils construiront de « fausses » personnalités via blogs et réseaux sociaux, participeront au grand bullshit du web social et au bout du compte tireront ou pas le rideau pour révéler l’artifice derrière tout ça. On passera de la personnalité artistique à l’art de la personnalité, si tant est qu’on admet qu’il a existé à une époque de « vrais » artistes qui ne créaient pas leur personnage de toute pièce.

Les gens sains, de leur côté, cherchent déjà à se détacher du mythe de la personnalité de la subjectivité, parce qu’ils ont lu Bourdieu et le livre de Carl Wilson sur Céline Dion, ou même parce qu’ils ont vu Fight Club quand ils étaient petits, merde, et qu’ils savent qu’ils ne sont pas leur collection de CD, leurs meubles Ikéa ou même leur putain de blog.

Ils tentent désespérément de se frayer un chemin vers l’objectivité, ce vieux mythe tombé en désuétude sous les assauts du gonzo journalisme, du post structuralisme et du LSD. Ils se foutent de l’authenticité et font peu de cas de leurs « goûts ». Ils ne savent pas tout à fait où ils vont mais ils essayent d’éviter un maximum de pièges. Ils tiennent un blog sans ligne éditoriale, sans personne pour leur dire quoi écrire mais il ne leur viendrait pas à l’idée qu’il y a quelque chose de « pur » là dedans.

Ils appellent ça « Boum Box », avec un « U », pas comme dans « troll ».

Publicités
7 commentaires leave one →
  1. mars 9, 2010 21:17

    > …mythe de l’artiste pur.

    Tu m’énerves avec Nietzsche, tu n’as pas lu Nietzsche, et tu en ressors moins que ce qu’on peut trouver dans Wikipedia, parangon de l’objectivité et de la neutralité de point de vue, comme quoi la production culturelle humaine ne s’articule pas que sur le mythe de la subjectivité reine. Je pense très fort aussi à la pensée-édito du raccourci journalistique.

    Juste sur Nietzsche, on pourrait dire qu’il est l’irruption dans la pensée philosophique 1/ d’une pensée sans système 2/ d’une pensée dont l’axiomatique ne partirait pas d’une ontologie.

    Voilà deux pistes pour l’évènement Nietzsche dans l’histoire de la philosophie, et non pas un précepte bidon coupé du cours de sa pensée (de la Naissance de la tragédie au Zarathoustra presque tout a changé).

    Et puis, dixit Platon, le grand précepte inscrit sur le fronton du temple d’Apollon à Delphes était : « Connais-toi toi-même » niark niark.

  2. 2goldfish permalink*
    mars 9, 2010 21:46

    Oh lala, attention, loin de moi l’idée de descendre Nietzsche. Je ne crois pas avoir écrit ça.
    Moi je m’attaque tout juste aux pubs de l’Armée de Terre, je connais mes limites.

    Ravi de te voir arriver sur le blog, en tout cas :)

  3. mars 10, 2010 00:04

    Je ne sais pas pourquoi tout le monde cherche à être authentique, enfin surtout à prouver son authenticité à tout prix. Écoutant pas mal de hip-hop, quelque chose qui m’étonne toujours, surtout dans le rap français, c’est le besoin de justifier non pas la création en elle-même mais le fait de la créer, par l’authenticité. Je me rappelle d’une interview de Fuzati qui prenait le contrepied de ça, disant qu’on s’en tape que Bret Easton Ellis vive vraiment ce dont il parle, tant que c’est bien fait.
    Le coté pseudo-Warholien je sais pas quoi du blog (soyons machiste, le blog girly moyen), c’est vraiment nul. C’est un peu comme si le cinéma était resté coincé sur la Nouvelle Vague et que la vie dans les films était aussi chiante et moche que dans la vraie vie. Raconter sa vie sous l’angle d’un personnage intéressant, c’est déjà différent. Ou alors c’est une newsletter publique d’une personne publique.
    Puis bon, Rimbaud, Cobain, Lemarchal, même si c’est généralement séparément, les blogs qui en font l’éloge, ce sont des trucs d’ados, comme par hasard.

    (Je viens de retrouver ladite interview, merde c’est Evène, la honte.)

  4. mars 10, 2010 12:30

    Perso, j’aime bien Vendetta. J’aime bien le post à 2goldfish aussi alors je sais pas si je dois être contre ce que représente Mickaël ou pas finalement.

  5. 2goldfish permalink*
    mars 10, 2010 12:52

    Nan mais je suis pas contre, les artistes trolls je trouve ça super comme concept. J’essaye juste de nous positionner, parce qu’on n’est pas des artistes. Mais à la lumière du jour suivant, cette conclusion écrite vite fait entre deux commandes pour mes maitres capitalistes me semble un peu bancale, elle donne l’impression que je suis un réac anti-postmodernisme alors qu’en fait, comme tout le monde je kiffe le postmo, j’essaye juste d’imaginer ce que pourrait être un post-post-modernisme.

  6. mars 16, 2010 18:05

    Article très bien vu. Je me souviens d’ailleurs que le début de la télé-réalité a à peu près coïncidé avec une soudaine propension à « assumer ». Je suis une salope ok, mais j’assume. Je suis un blaireau mais j’assume, donc c’est bon. Je suis une merde, et alors ? C’est mon choix.
    Cela a à voir avec cette authenticité dont vous parlez.
    http://unoeil.wordpress.com

  7. Noobeur permalink
    mars 12, 2011 19:03

    Je ne comprends pas le but de ton article.
    Se moquer du concept d’amendement sous prétexte qu’on s’aime comme on est tellement qu’on est trop fort ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :