Skip to content

Bleu presque transparent

mars 3, 2010

Okay, alors ça c’est Kirsten Dunst et elle chante.

Certes.

C’est tourné à Akihabara, et quiconque a eu la chance d’aller au Japon et de passer par ce quartier en retient sûrement des souvenirs confus : des panneaux publicitaires géants, fluos et clignotants, un dédale de rues encombrés de magasins de jeux vidéos, de figurines et de salles d’arcades, des cosplayeuses qui distribuent des mouchoirs publicitaires à tous les coins de rue, des ados déguisées en soubrette qui servent des patisseries dans des cafés planqués dans les étages d’immeuble (japanese speaking only), de la musique 8-bits à fond les boum boxes dans la rue… Une foire un peu grotesque et beaucoup fascinante, un fantasme nerd si total qu’il envahit même les réfractaires du culte.

Quelques esprits chagrins aiment à se souvenir du vieil Akihabara, une époque où ce n’était pas encore la fête foraine, pas de gamines déguisées en Nami ou en Sakura, à se balader innocemment pour en mettre plein les yeux aux otakus. Une époque fantastique où ça vendait de la RAM au kilo et du câble au mètre.

La J-Pop, que Kirsten imite à côté de la plaque, est un style à part, quasiment une philosophie musicale : du sucre et du kawaï à haute dose, annihilant toute possibilité de contre-attaque critique dans un tourbillon de naïveté colorée. Une tyrannie du feel good, diffusée 24/24 un peu partout et qui participe à donner son charme über-urbain à cet étrange et magnifique pays qu’est la Japonie.

Bon Kirsten, elle nous sort un truc qui fait penser à du sous-Sum41… des grosses guitares mixées en bouillie, des riffs de punk débutant, un batteur qui a tout appris chez Meg White, et elle qui chante avec la voix d’auto-tune. Les solos font de la peine et on entreprendrait rien sur ces ponts là, mais qu’à cela ne tienne, au moins l’intention est sympathique. Sa version populaire et golri de Lost in Translation.

Dommage qu’une nana qui se sente devenir si japonaise sonne comme un groupe d’ados californiens… En donnant quelques coups de fil à un producteur un peu pro ou si elle s’était donné la peine de copier deux ou trois Idols du soleil levant (autrement que pour les fringues, d’ailleurs même ce résultat là n’est pas glorieux), on aurait sûrement pu obtenir un joli milk-shake culturel à déguster en ce début de printemps.

Enfin, il y aura toujours Goldfish pour faire ce que Kirsten n’osera jamais.

Advertisements
19 commentaires leave one →
  1. mars 3, 2010 16:56

    <3 <3 <3 la dernière image

  2. 2goldfish permalink*
    mars 3, 2010 17:02

    Nan mais d’où tu te crois permis de publier des photos de moi comme ça ? T’es ouf mec ! J’ai des dossiers moi aussi.

    Ce qui est dingue et qu’on ne dit pas sur cette video de kirsten, c’est que c’est une collaboration (dans quelle mesure exactement jue l’ignore, tout ça est très mystérieux) avec le génial Takashi Murakami. On voit même Nigo (le créateur de BAPE) à un moment dans le clip, mais personne n’a pensé à embaucher de bons musiciens ?!

    C’est peut-être un hommage au fait que la J-Pop, c’est de la merde.

  3. Bananananananaman permalink
    mars 3, 2010 17:31

    J’ai ri(z), et doublement ri(z) ensuite, quelle photo !

  4. Delapouite permalink
    mars 3, 2010 18:37

    Hey les mecs, ce n’est qu’une vulgaire reprise de The Vapors.

  5. Chrysantheme Baba permalink
    mars 3, 2010 20:21

    Qu’est-ce que c’est que ces imposteurs banananesques sur le blog? Vous tolérez ça? Farissou, aurais-tu un lien de parenté avec Fraisou?

    Murakami est producteur(donc son implication, je la crois plutôt moyenne), le réalisateur est McG, qui a entre autres commis les deux Charlie’s Angels(ni vus ni l’intention de les voir). Tu vois les références, tout de suite.

    Tout ça est pitoyable, pathétique et n’importe quoi, j’en conviens! C’est peut-être le truc qui me parle le plus dans notre époque: à un point donné du temps, le monde est mort, et tout ce que nous vivons depuis n’est qu’une nouvelle reconfiguration de possibilités où l’on voit des choses impensables se produire, comme si la réalité poursuivait et développait les mauvais aspects de notre cerveau. On a des films Transformers. Smashing Pumpkins qui se reforme. PIXIES, qui fait des tournées pour le fric, des nouveaux parfums de Pim’s, pas mal de jeux vidéo qui font exactement la même chose qu’avant mais avec plein plein d’options en plus et des graphismes au-delà de ce qu’on pouvait imaginer il y a 15 ans… je vous jette en pâture des exemples spontanés de ma petite échelle, mais en extrapolant un peu vous verrez sans doute ce que je veux dire.

    Moi qui suis un gars plutôt old school, je n’en reviens toujours pas, de façon implacable et souvent systématique, de ce phénomène.
    Un jour, je tombe sur cette vidéo avec Kirsten Dunst, une personne qui a mon âge à peu près, un parcours à l’opposé du mien, une personne que j’ai toujours trouvé sympathique, adoré dans Virgin Suicides et – ce n’est pas le moindre – dans le premier Spiderman, incarnant un rôle parfait pour elle, totalement crédible, à savoir la pauvre fille qui se prend l’un des râteaux les plus monstrueux de l’histoire. Et donc oui, Kirsten Dunst qui fait du punk en cosplay. Oké.

    Cette époque est intéressante.

    La photo de 2goldfish est… euh… irrésistible.

    (note: je me suis créé un compte, et en étant connecté ça m’affiche « Connecté en tant que Chrysanthème Babar. » – il y avait une chance sur combien pour qu’un bug de programmation ajoute n ‘r’ après mon pseudo, produisant un jeu de mot tout à fait mythique au passage?)

  6. 2goldfish permalink*
    mars 4, 2010 10:03

  7. mars 4, 2010 11:23

  8. mars 4, 2010 11:27

    Sinon Baba, je crois que ça fait ça pour tout le monde le « r » en rab’… Autrement le n’imp c’est le bonheur et si l’histoire est morte et qu’on vit dans le kaléidoscope de sa longue traîne, c’est très bien (et très euro-centré, mais osef ! :)).

  9. Chrysantheme Baba permalink
    mars 4, 2010 18:04

    Pourquoi, euro-centré? Je l’ai dit, c’était une observation approximative à mon échelle… même si je le voulais à mort je ne crois pas que je pourrais penser comme une personne du Japon, ou même dans l’esprit « conscience globale du monde ». Je ne vois pas trop ce qu’il y avait derrière ton idée.

    Je ne crois pas que le n’imp’ ce soit le bonheur, mais c’est toujours rassurant de savoir qu’il y a du chaos autour de nous, ça prouve que tout n’est pas foutu. À mon sens.

  10. Chrysantheme Baba permalink
    mars 4, 2010 18:19

    J’adore le passage avec le gamin qui parle de sa maison dans la vidéo de HG. Je serais curieux de voir le director’s cut.

  11. 2goldfish permalink*
    mars 5, 2010 10:54

    Chrysanthème, c’est bien de lire SIVA mais a un moment, faut se souvenir de Dick, il s’était grillé le cerveau au LSD.

  12. Chrysantheme Baba permalink
    mars 5, 2010 11:52

    Sérieux, jamais lu un bouquin de lui. Ça ne venait que de moi-même, d’ailleurs je ne suis même pas sûr de savoir de quoi on parle.

  13. mars 5, 2010 12:47

    C’est le notre époque qui m’a fait réagir… Tout ce que tu dis, c’est la vision et les questionnements de nous, les gens du nord du monde qu’on se demande quel téléphone acheter. La vie est pas faite de nawak engloutissant nos âmes dans le golri de l’infini en vrai. Mais tu le sais, je sais, c’est juste que là t’en parlais pas, mais peut-être qu’il manquait un paragraphe ? ;o Tu devrais écrire plus long la prochaine fois ! ;p

  14. Chrysantheme Baba permalink
    mars 5, 2010 13:14

    C’est ce que je te disais par mail en fait, je suis un inadapté du commentaire de blog, faut croire.

  15. Chrysantheme Baba permalink
    mars 5, 2010 13:20

    En même temps, ce que tu dis c’est aussi le retour à la question de subjectivité. Je parle en partie de mon expérience de la réalité, parce qu’en vrai, qu’est-ce que je peux faire d’autre? Le truc du langage universelle, je n’y crois absolument pas dans une même mesure. J’imagine que c’est plus pratique quand on est dans un trip « mondialisation » ou « global » de penser que ça existe, mais sérieux. Sérieux, deux secondes. Alors oui c’est très occidental, mais en même temps, de quoi parle-t-on à la base? De Kirsten Dunst qui fait du sous-punk de merde en cosplay! Wow.

    (désolé pour la spam de commentaires)

  16. mars 6, 2010 13:09

    Je pige pas la saillie sur le langage universel. Certes, on témoigne à notre niveau des choses qu’on voit et ressent, et certes c’est totalement subjectif parce qu’on peut pas faire autrement. Ensuite, on a conscience de l’existence du reste, appelle ça un 2e niveau de perception ou une connaissance théorique ou ce que tu veux. Des choses, des états, des gens avec leurs problèmes et leur vision, qu’on ne peut pas ressentir personnellement mais dont on connaît l’existence.

    De la même façon que mon propos ici n’était pas de basher Kirsten Dunst qui fait du sous-punk de merde en cosplay (parce que c’est pas ce que je pense et puis quel est l’intérêt ?), mais plutôt de dire que sa façon de confronter les cultures aurait pu être extra si c’était allé un peu plus loin, bah tu peux difficilement lâcher un pavé sur ce que tu ressens personnellement sans que les gens y confrontent leur ressenti et finissent par te dire que c’est une vanité.

  17. Chrysantheme Baba permalink
    mars 7, 2010 02:13

    Soit. Je mesurerai plus mes propos à l’avenir. Désolay.

  18. HenZ permalink
    mars 7, 2010 23:19

    Lien mort, en voici un autre pour la bonne compréhension de l’article…
    http://www.wat.tv/video/kirsten-dunst-akihabara-majokko-29e9r_m571_.html

    FOOOOOOOOOOOOO!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :